18/06/2008

L’œil de Ramsès II

377693655.jpg

Je voudrais encore revenir sur ma visite au musée d'Art et d'Histoire de Genève, car longtemps m'a fasciné le souvenir de la figure sculptée de Ramsès II qu'on y trouve. En particulier, le regard de ce sphinx me paraît incroyable: c'est vraiment celui qui perce les énigmes, qui voit au tréfonds de l'univers - qui plonge dans le mystère de la divinité et de la destinée! En réalité, c'est l'œil de Râ, que possède Ramsès II.

Dans l'esprit des Egyptiens, Pharaon n'était pas seulement un chef temporel, mais aussi un guide mystique, un initié, agissant selon un ordre de connaissance supérieur. Il était le fils d'Horus, incarnation de Râ.

Or, cet œil, quoique de pierre, a tant de noblesse, de majesté, qu'on le dirait lumineux - rayonnant. Il distingue dans l'éblouissement des mondes la figure même des dieux, et cela se reflète dans son regard en un scintillement grandiose -même après plusieurs milliers d'années! Le Roi était aussi le miroir de la divinité: il en renvoyait l'image, qui éclatait dans son regard.

Son sourire vague de méditant - de Bouddha - aide à inspirer le sentiment de sérénité qui doit caractériser celui qui perce sans crainte, et en pleine possession de ses moyens intellectuels - en toute quiétude -, les plus profonds mystères. Son esprit est à la mesure de ce qu'il contemple.

Ses pattes de lion renvoient au soleil, dont Pharaon émane!

Qu'en reste-t-il? La Présidence de la République française a parfois quelque chose d'égyptien, sur le plan formel. La mise en scène en a été conservée. La statue de Ramsès II permet de le comprendre. Il faut, pour être un Président de la France, arborer le sourire vague du grand initié, du Sphinx, face à des secrets qu'on est le seul à connaître. Même si on ne sait rien de réellement divin, naturellement. Comme à mon avis c'est souvent le cas.

08:53 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.