24/10/2008

Julien Gracq en Savoie

Gracq.jpgOn dit souvent que les bords de Loire exhalent un air où serait contenue de façon particulièrement précieuse l’âme de la France, et que Julien Gracq, entre autres, a su les mettre en valeur, au sein de sa belle prose. On dit même volontiers que les bords de Loire sont incomparables, et que les vallées savoyardes, par exemple, ne peuvent justement pas leur être comparées.

Pourtant, Julien Gracq lui-même est venu sur les bords français du Léman, et il a trouvé qu’ils lui rappelaient complètement les bords de Loire. En tout cas, pour ce qui est des lieux que ne recouvrent que des villages. On sait que Ramuz et Pourtalès regardaient aussi avec tendresse ces bords plutôt sauvages du Léman dont s’honore le Chablais. J’ai donc consacré, cette semaine, aux émouvantes remarques de Julien Gracq, un article dans Le Messager.

10:09 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Un rappel élégant à propos d'un très beau texte qui mériterait d'être publié dans son intégralité, ici ou ailleurs ....
Compliments

Écrit par : LACLAUD | 25/10/2008

Merci !

Écrit par : R.Mogenet | 25/10/2008

Les commentaires sont fermés.