25/03/2009

Ondes électromagnétiques

antenne.jpgJ’ai, sur le blog de Pierre Emerach, écrit un texte sur les effets possibles des ondes électromagnétiques, effets dont on parle beaucoup aujourd’hui. Mon impression, je ne le cache pas, est qu’on fait semblant de croire que la preuve matérielle est indispensable parce qu’on n’a pas tellement envie de regarder les possibles dangers d’un gadget dont on s’est bien entiché. Quoi qu’il en soit, voici le texte de cette intervention :

“J'ai lu dans Le Figaro qu'une expérience avec des rats avait été effectuée, et qu'il s'avérait que les rats exposés à des ondes du type de celles dont il est question ici mouraient deux fois plus que les autres. Le problème de la médecine est simplement qu'elle n'a pas pu établir les liens matériels entre les ondes et les maladies, et d'ailleurs, on ne sait pas exactement de quoi sont morts les rats. Mais ils sont bien morts. Le problème est ici que les ondes ne transportant aucune matière, si elles gênent le fonctionnement en mouvement de l'être humain, tout ce qui est en lui circulatoire, la médecine ne pourra simplement jamais établir de lien matériel précis, localisable, puisqu'aucun élément chimique en particulier n'est impliqué, mais qu'il s'agit de gênes occasionnées sur la manière organisée dont au sein des corps vivants sont mues en général les substances. Les médecins sont obligés de se fonder sur des statistiques. La recherche de la preuve formelle et matérielle est ici un peu absurde, à mon avis. ”

La médecine moderne admet qu’elle est limitée, lorsqu’il s’agit des fonctions organiques, c’est à dire des éléments corporels dans leurs mouvements et leurs échanges. Or, c’est bien l’essence même de la vie.

08:40 Publié dans Développement durable | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.