07/07/2009

Captain Savoy

images (1).jpgJ’ai entendu sur Couleur 3, l’autre jour, un auteur de bandes dessinées qui, étant petit, était passionné par les super-héros de la compagnie Marvel, et qui a essayé, depuis, de transposer leur monde en France. Or, il affirmait que pour que ce monde fût vraisemblable, il fallait le situer avant 1914, parce que depuis, le patriotisme français s’était dissous, et que les super-héros s’appuyaient précisément sur ce qu’on pourrait appeler le culte de l’héroïsme public, qui n’existerait plus guère qu’aux États-Unis.

Mais je me souviens que la compagnie Marvel, pour faire pendant à Captain America, et plaire à ses lecteurs de Grande-Bretagne, avait inventé Captain Britain, qui ne manquait pas de panache, de splendeur. Pour toute l’humanité, elle avait inventé le sublime Captain Marvel, qui avait ressuscité d’entre les morts et été renvoyé sur Terre muni d’une Conscience cosmique. Pour la France, on a connu Superdupont, naturellement: on y raillait le mythologisme américain. De Gaulle aurait quand même pu servir de modèle: n'était-il pas l'héroïque chevalier servant de cette divinité qu'il appelait la France éternelle, et qu'il assimilait à la fée des contes et à la madone des églises - reine du Ciel et des Anges? Cet auteur de bandes dessinées a exagéré.

D’ailleurs, j’ai moi-même rencontré - je puis le révéler, à présent - le héros qui défend en grand secret la liberté, la justice et l'amour de l'humanité en Savoie: on l’appelle Captain Savoy. Il a déjà de nombreux exploits à son actif: j’en reparlerai. Je donnerai aussi plus tard son apparence. Car c’est très important, pour les super-héros, dont les pouvoirs peuvent être contenus tout entiers dans le costume, lequel a toujours une valeur symbolique profonde - cristallisant en lui la force rayonnante des astres!

Pour ceux qui voudraient en rire, ils peuvent se dire que je réponds à l’attente de la Tribune de Genève, qui a félicité Leïla El-Wakil de publier son roman en feuilleton sur son blog, et qui s’est demandée si d’autres allaient lui emboîter le pas.

08:42 Publié dans Captain Savoy, Savoie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.