05/08/2009

Houleuse soirée politique à Paris

A. Chabot.jpgTout le monde fut consterné par l’atmosphère qui régnait sur le plateau de télévision de France 2, lors de l’émission de préparation des élections européennes au cours de laquelle les chefs des partis avaient été invités à débattre. Personnellement, je crois que c’est Arlette Chabot qui est la première responsable de ce qui s’est passé. Ses questions insidieuses la montraient feignant de croire que chaque parti devait se différencier d’un concurrent direct évoqué par les sondages, alors qu’en réalité, chaque parti essaye de prendre des voix à tous les autres!

Une analyse intelligente ne part pas des sondages, mais des programmes, de ce que les partis ont à proposer de spécifique. Arlette Chabot avait presque l’air de reprocher aux petits partis d’exister - puisqu’il était tellement difficile de les distinguer entre eux. On peut bien dire qu’elle a déclenché les hostilités.

Au reste, s’il est vrai que les hommes politiques ne cessaient de s’interrompre les uns les autres, il faut admettre que la première à interrompre les hommes politiques quand ils ne répondaient pas comme elle voulait, c’était elle, Arlette Chabot. Les hommes politiques sont-ils vraiment, après tout, responsables de l’émission où ils ont été invités?

Cela dit, François Bayrou s’est laissé entraîner là où on voulait le faire aller: ce fut sa faute. Il l’a admise - bien que ses partisans aient essayé de l’en excuser.

08:54 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.