12/10/2009

République multipolaire

Jacques Chirac.jpgJacques Chirac a enthousiasmé les foules, il y a quelques années, en parlant courageusement aux Américains de monde multipolaire. Et plus généralement, on aime, à Paris, parler d’exception française. Mais c’est un peu nouveau. Il y a cent ans, les Français pensaient bien que le monde devait se polariser autour de leur modèle, qui ne devait pas rester exceptionnel, mais était à suivre.

Le centralisme s’est justement bâti autour de cette idée que Paris était le pôle unique d’un empire universel par essence. Or, je ne pense pas qu’il y ait de véritable logique à défendre, face aux Américains, un monde multipolaire et, en France même, un monde qui, dans les limites des frontières, n’a qu’un seul pôle. Ou alors il faut croire que la France ne fait pas partie du monde, mais cela me paraît plutôt absurde.

La conséquence en est que s’il apparaît juste de dire le monde multipolaire, il ne le paraît pas moins de regarder la France comme devant l’être aussi. C’est la reconnaissance officielle du principe fédéral.

Guillaume de Normandie.jpgD’ailleurs, si la France fait office d’exception - au moins en Occident -, on peut aussi dire que chaque région française a des caractères qui lui sont propres, des qualités originales, et on peut ainsi parler d’exception savoyarde - puisque la Savoie fut distincte de la France jusqu’en 1860 -, d’exception franc-comtoise - puisque la Franche-Comté fut étroitement liée au Saint-Empire romain germanique -, d’exception bretonne - puisque la Bretagne parlait une langue celtique -, d’exception normande - puisque les ducs de Normandie, en devenant rois d’Angleterre, furent les égaux du roi de France -, et ainsi de suite: on peut s’exprimer ainsi sur toutes les régions - et je demande aux gens dont j’ai oublié la région de m’excuser.

10:19 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Vraiment bien fait ton article, j'attend d'en lire plus. Bonne continuation et à bientôt :)

Écrit par : mutuelle chats | 14/02/2012

Les commentaires sont fermés.