16/07/2010

L’immersion dans l’anglais de Hume

Hume.jpgUne collègue d'anglais ne croyait pas que l'on pût apprendre l'anglais en s'immergeant dans l'œuvre écrite du philosophe Hume. Car nous cherchions un lien d'interdisciplinarité entre Rousseau et la langue anglaise, et on sait que Rousseau a vécu, en Angleterre, chez Hume. J'ai eu beau dire que j'avais appris l'anglais en m'immergeant dans de la littérature anglaise (plus Tolkien que Hume, à vrai dire), on m'a répondu que j'étais un cas exceptionnel.

Mais non. Car Pestalozzi lui-même dit: L'expérience démontre jusqu'à l'évidence que plus il y a d'esprits simples qui s'occupent d'enseigner à un enfant une langue moderne, plus l'heureux succès de leurs efforts saute aux yeux. Il suffit qu'une bonne de langue française à qui l'on confie la tâche d'apprendre le français à un enfant de langue allemande sache s'exprimer avec quelque correction grammaticale pour que, sans recourir à aucune connaissance, à aucun truc pédagogique, elle obtienne de l'enfant, en s'entretenant avec lui de façon continue et intensive, qu'il s'exprime avec aisance et exactitude sur l'ensemble des objets que concerne leur conversation. Mais c'est à quoi ne saurait atteindre l'art routinier de notre temps, par l'application pure et simple à l'étude d'une langue moderne des procédés pédagogiques artificiels d'usage.

charlie.jpgLa bonne donc suffit: pas besoin de lire un philosophe; l'important n'est pas là: je prenais Hume comme exemple parce qu'il a beaucoup écrit. Mais j'avais conseillé à une autre collègue d'anglais de faire lire Charlie & la chocolaterie dans sa version originale (au moins par extraits), puisque je le faisais de mon côté lire en traduction pour en étudier l'organisation narrative et les figures symboliques. Elle a dû croire que c'était une blague; du reste, fraîchement titularisée, je suppose qu'elle s'efforçait surtout d'appliquer les directives de sa hiérarchie; et je ne crois pas qu'elles contiennent de telles propositions.

Cependant, en théorie, l'enseignant peut toujours innover, même si je crois qu'il est censé le faire avec tout son établissement. Cette disposition est naturellement le premier rouage de l'uniformisme; car dans les faits, une idée nouvelle est toujours individuelle, et tout le monde sait que la majorité n'osera pas suivre l'idée d'un individu qui a un statut ordinaire de préférence à des recommandations venues de plus haut. Bref, on est vite bloqué.

09:06 Publié dans Education | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.