26/07/2010

Apprendre les langues avec l’opéra

Richard Wagner.jpgIl serait idéal, probablement, de pouvoir apprendre les langues à partir de l'opéra. Comme l'a proclamé et montré Richard Wagner, il s'agit d'un art total. La poésie et par conséquent le langage y sont impliqués aussi bien que la musique et la représentation visuelle.

On ferait chanter tant bien que mal - vaine étant la recherche de la perfection - les chants, lesquels seraient appris par cœur, et leur sens, donné. Rien ne serait plus efficace, je crois.

Pour l'allemand, La Flûte enchantée et Lohengrin, de Wagner, sont de belles histoires mythologiques, à la musique fabuleuse - et au ton plus ou moins dramatique, selon les compositeurs!

Pour l'italien, Don Giovanni, ou les Italiens mêmes, Verdi, par exemple: la Traviata, dont l'histoire est un peu tragique et sombre, mais qui a pour cela même une coloration très italienne.

Et l'anglais? Il y a l'incontournable Roi Arthur de Purcell, avec un livret de Dryden, et la célèbre invocation du démon du froid, qui fait à présent partie de la culture mondiale, et qu'il faut connaître. Mais si on aime le contemporain et l'américain, il y a le sublimephilip-glass-the-voyage.jpg Voyage, de Philip Glass, consacré à Christophe Colomb, et mêlé de science-fiction et de mysticisme: de la vraie mythologie pour notre temps, en quelque sorte!

Même le français peut être efficacement appris avec la Damnation de Faust de Berlioz!

Rien n'emporte davantage qu'une histoire fabuleuse avec de la musique grandiose, rien ne donne davantage envie de connaître par cœur des textes, même quand ils sont en langue étrangère!

Cela dit, le cinéma donne déjà envie aux élèves de lire Charlie et la Chocolaterie et Harry Potter: l'anglais a de vastes champs, devant lui. Le théâtre peut aussi être efficace, naturellement. Lope de Vega a fait de sublimes pièces de théâtre, en espagnol.

09:31 Publié dans Education | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.