24/12/2010

Cent années de ski à Samoëns

viewer.pngLes éditions Le Tour, de l'association de soutien desquelles je suis l'honorable secrétaire, viennent de sortir un livre nouveau, d'Alain Lachaud, intitulé 100 Ans de ski à Samoëns, pour les passionnés de ski et les amoureux de cette station, où j'ai moi-même fait mes premiers pas à ski, ou alors mes premières glissades, pour mieux dire. A cette époque, pour ne rien cacher, j'habitais encore la région parisienne, et chaque hiver, nous allions faire du ski à Samoëns, le village de nos ancêtres: non pas seulement ma famille la plus proche, mais aussi les cousins, également originaires, pour ce qui est de ma génération, du Val de Marne! C'était une aventure. Un monde nouveau. La neige qui tombait le matin dans le silence, et que je regardais par la fenêtre du chalet des ancêtres, où il n'y avait pas l'eau courante, à plus de mille mètres d'altitude.

Bref, le livre d'Alain Lachaud contient surtout énormément d'images, et rappelle donc des souvenirs. Une atmosphère. La famille, et son culte, qu'on ressent bien, quand on est petit. C'est comme un monde. Les adultes semblent être de véritables Immortels. Les cousins et les frères aînés sont leurs anges! Ils se confondent avec ceux que les anciens Hébreux appelaient des téraphim: les dieux Lares. Trônant au faîte de la maison.

Quand quelque chose disparaissait, mon père disait que cela venait du petit nain de la montagne. Ayant lu Bilbo le Hobbit, je l'imaginais avec une hache et un capuchon et vivant dans des grottes, près des cimes surplombant notre toit. Ce nain de la montagne dut connaître Samo, le fondateur de Samoëns! Il en a vu passer, des saisons, des âges; pour lui, les siècles ont été comme des jours. Chaque vie humaine, ce fut un clin d'œil. Il est l'âme de la vallée.

Mais le livre d'Alain Lachaud est plus réaliste, il parle des champions de ski, des compétiteurs professionnels originaires de Samoëns et de ses environs, et des machines de la station de ski. Il évoque également les travaux et les initiatives des communes concernées, les origines (liées au Club alpin français).

L'ouvrage coûte 22 € (ou 33 francs suisses) et on peut le commander aux éditions Le Tour, ou directement à moi, car le directeur m'en a confié une dizaine. Prévoir 3 € (ou 4,50 FS) pour les frais de port. Le surplus vers la Suisse est offert.

08:14 Publié dans Région | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.