20/09/2011

Florence Jouniaux et les télépathes antiques

4842R.jpgMa camarade Florence Jouniaux, ma filleule au sein de la Société des Auteurs savoyards, a publié une trilogie de fantasy, L'Héritière du don, dont j'ai lu le premier volume. Il m'a semblé que c'était largement inspiré d'Ursula Le Guin, l'auteur américain de Terremer, et en même temps mêlé de notions issues de l'Antiquité romaine, ce qui est normal, pour Florence, qui est professeur de latin au lycée de Thonon.

Le livre possède une atmosphère agréable. Le monde y est idéalisé. Les méchants ne sont pas très efficaces: les gentils s'en sortent facilement. Ils sont protégés par des loups pleins d'empathie, plus intelligents qu'ils n'en ont l'air. Les montagnes boisées sont pleines d'hommes sauvages assez étranges. L'héroïne, une enfant de huit ans, a la faculté de transporter sa conscience dans des animaux, notamment dans le corps d'un bel oiseau blanc, par lequel elle connaît les joies du vol. Elle se rend chez des sages qui essaient aussi, par la méditation, de développer des dons de télépathie.

Le rythme est un peu lent; les mystères, un peu réduits, car on ne sait pas par quel moyen les consciences peuvent ainsi passer d'un corps à un autre. Cela me rappelle sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus et son Histoire d'une âme, écrite à la fin du dix-neuvième siècle, et dont la lecture, je l'avoue, m'a assez plu, à l'époque où je l'ai faite - il y a de nombreuses années. On retrouvait l'atmosphère de François de Sales: le monde dans lequel la sainte vivait était entièrement intérieur, et les figures de la religion chrétienne y étaient parfois plus palpables que celles qui étaient incorporées et faisaient partie de sa vie physique! En tout cas, elle aussi disait qu'elle saisissait parfois les pensées d'autrui, même si elle n'allait pas jusqu'à prétendre qu'elle se mettait dans leur corps ou celui d'un animal. Acquérir des facultés paranormales ne l'intéressait pas du tout. Si elle saisissait les pensées d'autrui, c'était pour faciliter les conditions de la vie en communauté à laquelle elle était soumise, car elle était devenue carmélite: cela relevait de la nécessité. Elle disait, du reste, qu'elle ne se croyait pas de don particulier, mais que Dieu lui faisait la grâce de véhiculer les pensées d'autrui jusque dans son âme. Dieu, ou un ange. C'était beau et poétique: c'était aussi le monde d'Homère: Pallas Athéna transportant les pensées de Zeus jusque dans l'âme d'Ulysse!

Le livre de ma camarade manque peut-être, de mon point de vue, d'ampleur: il reste jusqu'au bout dans le monde sensible. J'aime les récits où l'on ouvre les portes du mystère - du divin. Mais évidemment, tout lecteur de ce blog peut et même doit courir l'acheter, puisque son auteur est ma filleule!

11:33 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

a) Les téléphates, antiques et présents, se demandent, à vous lire, de quelle époque régressive s'agit-il

b) vous montrez ici ne pas avoir encore fait le 1er pas - pour comprendre le b.aba de ce dont vous parlez

c) vous ne savez, pas plus que votre filleule, de quoi vous parlez: "L'héroïne, une enfant de huit ans, a la faculté de transporter sa conscience dans des animaux, notamm"

... boff!: bien sûr, on peut se transporter, à qui mieux mieux, à volonté - ce que je faisais tous azimuts, même face à des planètes non découvertes, avant qu'aucun homme ne touche la lune


ce qui amène à votre titre, tout aussi racoleur qu'affabulateur: les télépathes antiques...

honte à vous de croire que les gens sont aussi ignorants que vous, histoire de faire valoir votre nièce ou imposer votre fierté,

basée sur de telles méconnaissances - nous sommes fin 2011!

- pas obligés de partager vos ancestrales croyances religieuses, et peut être un peu plus cultivés, avancés dans nos connaissances que vous ne semblez pouvoir le supposer...

Rappelez-vous:
la poésie n'est que l'expression de la vérité, lorsque celle-ci est indicible

sinon, pour ceux comme moi qui savent, il n'y a pas de poésie dans le voyage - surtout lorsqu'on "vit la mort des passagers dans les avions se crashant dans les tours et vers le pentagone" 2 jrs avant

Écrit par : and so what? | 20/09/2011

ça me dégoûte, faire du fric sur l'ignorance
tout en se basant sur et gardant le couvercle
sur l'ignorance établie en occident au 19e

trop de morts, trop de guerres, dues à cette ignorance

ce que sont les crises à répétition dont nous souffrons tous, vos enfants & générations inclus

à vous de réfléchir
et choisir vers quoi tend votre vie: garder vos bases, ces acquis religieux occidentaux qui vous ont formaté?
les esprits des papes et leurs descendances vous en sont reconnaissants...

Faites l'exercice suivant: comparez vos croyances, vs. les connaissances qui s'accumulent...
que les laboratoires & fabriquants agro-chimiques ne s'offusquent pas des résultats de votre exercice...

Écrit par : and so what? | 20/09/2011

enfin un progrès vers moins d'obscurantisme!

cf. la TDG aujourd'hui:
"Des neutrinos vont plus vite que la lumière au CERN?"
http://www.tdg.ch/actu/hi-tech/neutrinos-vont-vite-lumiere-cern-2011-09-22

Écrit par : and so what? | 23/09/2011

Les commentaires sont fermés.