20/04/2012

Écrivains en pays de Savoie à Bonneville

salondesecrivains2012_grande.jpgMon dernier livre, Écrivains en pays de Savoie, est officiellement paru: on peut se le procurer. Sur le site électronique Écrivains voyageurs, un article lui a été consacré, que je trouve forcément excellent, puisqu'il en dit du bien. Et dimanche 29 avril, il sera présenté au public au Salon des Écrivains de Bonneville, en Haute-Savoie: entrée libre toute la journée (à l'Agora). D'autres livres et d'autres écrivains seront évidemment présents: on pourra trouver notamment Paul Guichonnet, qui fut professeur à l'université de Genève et auquel j'ai consacré un chapitre dans mes Muses contemporaines de Savoie; Michel Germain, président de la Société des Auteurs savoyards; Roger Moiroud, qui se fait connaître en ce moment par des romans policiers à succès se situant autour d'Aix-les-Bains; Viviane Söntag, qui a écrit de belles nouvelles fantastiques et qui vient de publier un roman, Simples Femmes, inspiré de ses souvenirs de l'Algérie française duquel je reparlerai à l'occasion, car j'ai également consacré à Viviane un chapitre dans mes Muses contemporaines de Savoie; et bien d'autres, qui sont souvent d'excellents camarades: Daniel Grevoz, Jacques Grouselle, Brigitte Sers-Hermann, Joseph Mino, Bernard Prêtre, Jean Travers, Corinne Bouvet de Maisonneuve, Jean-Claude Bibloque, Babette Perrin, et puis de nombreux écrivains qu'à vrai dire je ne connais pas tellement. Parmi les partenaires, je connais surtout l'excellente responsable de la librairie de Bonneville Préface: Muriel Dargaud; mais aussi Gilbert Laporte, responsable de l'Office de tourisme de la Communauté de Communes Faucigny-Glières, dont toutes les composantes ont, d'ailleurs, participé; mais il y a également le Conseil général de Haute-Savoie et la Région Rhône-Alpes: il ne manque plus que l'État français et son célèbre Ministère de la Culture. Je ne sais pas pourquoi il finance surtout les manifestations littéraires de Paris. Il ne faudrait pas faire croire aux contribuables qu'il n'y a que dans la capitale de la France que la littérature est active; comme l'échelon national est volontiers regardé comme sacré, le risque existe qu'on ait cette impression. (Quelques auteurs présents ont pourtant des titres nationaux, tels Paul Guichonnet et Viviane Söntag.)

N'hésitez pas à venir à Bonneville, quoi qu'il en soit. On peut par exemple y admirer les ruines du château des seigneurs du Faucigny, fondé par Pierre II, que Charles-Albert Cingria a appelé le fondateur de la patrie vaudoise; ou la Colonne Charles-Félix, créée en hommage au roi du même nom par un premier ministre du gouvernement de Turin originaire de Bonneville, et sur le socle de laquelle la nymphe de l'Arve est représentée au naturel et enchaînée par la magie du prince, qui la tient de la pointe d'Andey rayonnante: son feu secret se plaçait dans son sceptre. On peut visiter aussi l'église Sainte-Catherine, de style néoclassique et joliment décorée. Beaucoup de bonnes raisons de venir!

07:29 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

Bonjour Rémi

quel est le titre d'un livre dont quantité de gens s'étonnent que je n'y figure pas ??
je pourrais y être à quel titre ???

ça pique ma curiosité quand même ;-))

Merci
cordialement

Écrit par : Hélène Soris | 20/04/2012

Bonjour Hélène,

Je n'ai pas compris. De quel livre parles-tu ? "Muses contemporaines de Savoie" (sous-titré "Les Ecrivains savoyards depuis 1900")? Le fait est que ce livre est le recueil des articles qui, parmi ceux que j'ai publiés dans "Le Messager", portaient sur des écrivains savoyards contemporains. Le choix a été fait soit en fonction de mes attirances personnelles, soit en fonction, il faut le dire, des livres qui m'ont été donnés par les auteurs. J'ai aussi sacrifié au prestige de quelques écrivains très titrés, tel Jacques Ancet. Pour mes attirances personnelles, je ne sais pas forcément comment cela naît, j'ai par exemple été vite attiré par Marcel Maillet et sa poésie grandiose et imagée, ou par les atmosphères étranges et fantastiques de Viviane Söntag. Mais ce n'est pas un livre de référence forcément, Roger Frison-Roche ne s'y trouve pas non plus.

Merci à toi.
Amitiés,
Rémi.

Écrit par : Rémi Mogenet | 20/04/2012

j'apprécie aussi beaucoup l'écriture de Marcel Maillet j'ai son dernier recueil un peu différent et que j'apprécie encore plus puisque j'aime le textes courts Il nous a présenté Jean Vincent Verdonnet dernièrement c'est excellet également
Il faudra à l'occasion que je demande à Solange par exem^ple ou d'autres qui m'en ont parlé de quelle revue il s'agit pouisque ce ne semble pas être celle-ci . Mais sinon aucun souci tu sais que je ne publie pas en recueil j'aiparfois été publiée en revue par exemple " Traversées " et sur mon blog
j'écris simplement pour m'amuser .. les succès et la célébrité ne sont plus de mon âge;-))) amitiés LN

Écrit par : Hélène | 21/04/2012

Oh, Hélène, les recueils de poésie, c'est rarement le succès et la célébrité, de toute façon. C'est juste pour donner l'occasion à des gens de lire, on les présente par exemple dans les salons.

Oui, je crois que le dernier recueil de Marcel est très bon, il a matérialisé plus précisément que jamais ses inspirations profondes sans pour autant les rendre plus superficielles. J'ai entendu beaucoup de bien de cette présentation qu'il a faite de Jean-Vincent Verdonnet et de sa poésie, aussi.

A mon avis, cependant, il s'agit bien de ce livre, qui est une revue des écrivains savoyards contemporains, mais une revue dans un autre sens que celui que ce mot a d'habitude. Solange y est, puisque j'ai lu trois de ses recueils.

La revue "Traversées", en fait, je ne la connais pas.

Écrit par : Rémi Mogenet | 21/04/2012

Les commentaires sont fermés.