20/06/2012

Cyrano de Bergerac et l’exploration du Ciel

Cyrano_de_Bergerac_lAutre_monde.jpgAvant Cyrano de Bergerac, les explorations du Ciel étaient purement mystiques: Dante visitait des cercles du Paradis correspondant aux orbes planétaires, mais nul ne songeait à décrire physiquement et en détail les corps célestes. On les regardait comme relevant du domaine de l'âme. Or, contrairement à ce qu'on pourrait croire, le changement de point de vue n'est pas venu des avions ou des fusées, n'est pas issu des observations matérielles qu'on a pu faire, car il est advenu avant les machines permettant de les effectuer. Elle est simplement le fruit d'une évolution intérieure: on a voulu se concentrer sur l'aspect physique des objets, et leur dimension psychique est apparue soudain comme incertaine, comme dénuée de réalité propre - de solidité. Dans l'histoire de la littérature, ce qui l'a manifesté pour la première fois est l'œuvre de Savinien Cyrano de Bergerac: ses récits de voyage sur la Lune et le Soleil.

Cyrano était, significativement, disciple de Descartes. Le ciel conçu comme tissu de mouvements mécaniques accomplis par des objets matériels date de la Renaissance. Auparavant, on avait une autre vision des choses: on regardait les mouvements comme vivants en soi - comme étant l'essence même de la chose. Le système héliocentrique correspond à cette évolution, car sa simplicité renvoie précisément à celle d'une machine, à un ensemble mécanique de mouvements ordonnés.

Cyrano de Bergerac est réellement l'aube de la science-fiction, et il est incompréhensible que les commentateurs patentés de son œuvre, en France, le nient, comme si elle devait être arrachée à ce genre regardé comme honteux. La science-fiction n'est rien d'autre que de la fable construite à partir d'une conception mécaniste de l'univers, et on ne peut absolument pas nier que Cyrano de Bergerac ait fait cela, qu'il ait bâti uneAristophane1.jpg histoire fabuleuse à partir des principes mécanistes qui étaient apparus peu de temps avant lui. Que sa visée fût également satirique n'enlève rien à cette vérité, et d'ailleurs, la science-fiction est souvent satirique: ce n'est pas le problème. La fable considérée comme moyen de satire existe depuis Aristophane, et a continué après Cyrano de Bergerac!

Cependant, que celui-ci ait placé ses fables dans un cadre scientifique nouveau, au lieu de les laisser sous leur forme antique, montre qu'il cherchait à leur rendre de la substance, et c'est en cela qu'il fut un pionnier.

Je parlerai une autre fois, si je puis, de la manière dont il présenta à ses lecteurs la Lune puis le Soleil, et qui est en réalité nourrie d'ésotérisme.

09:45 Publié dans Exploration spatiale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.