30/10/2012

Fantômette

fantomette.jpgGeorges Chaulet est mort le 13 octobre et quand j’étais petit, j’aimais beaucoup Fantômette. Le seul super-héros français qu’on pût prendre au sérieux! Il lui manquait quelques pouvoirs prodigieux, mais son costume était magnifique. Le noir et le jaune allaient bien ensemble, la cape rouge était comme une flamme qui toujours la suivait, et le même rouge était sur ses lèvres. Son loup rendait ses yeux plus éclatants!
 
Le capuchon rappelait qu’elle était de la race des lutins, des fées. Sa vraie nature était dévoilée par ce costume: lorsqu’elle était Françoise, elle était déguisée en mortelle. Au reste, plus intelligente que les autres, plus gracieuse, plus harmonieuse dans sa figure même, elle ne se confondait pas avec elles: elle était d’une autre sorte. Et sa manière de jouer avec ses boucles quand elle réfléchissait était un rituel magique. On disait souvent, dans les temps anciens, que les fées avaient les cheveux bouclés!
 
Les illustrations qui ponctuaient les histoires étaient simples et de bon goût, nourries au sens du merveilleux qu’a su donner à la couleur Hergé, ou Stan Lee. Il y avait un fond fantastique agréable, inspiré d'un autre autre maître du roman populaire aux frontières du fantastique: Maurice Leblanc, le père d'Arsène Lupin. L'humour était sympathique, également.
 
L’art populaire a de ces trésors plus marquants que l’art bourgeois. Chaulet a créé un mythe, une référence: un élément de culture commune, comme disent les pédagogues d’État. Mais pour cela, il n’a pas eu besoin du gouvernement! Car à ma connaissance, on ne donne pas à lire ses livres à l'école publique. Tous les enfants le lisent quand même.

09:01 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Bonsoir, j'ai été une fan de des aventures de Fantômette. Les histoires étaient sympa. Bonne soirée.

Écrit par : dasola | 07/11/2012

Bonsoir, merci de votre passage et de votre commentaire!

Écrit par : Rémi Mogenet | 07/11/2012

Les commentaires sont fermés.