20/12/2012

Un voyage sur la Lune en vers

sgate02.jpgJ’ai évoqué plusieurs récits d’exploration de la Lune, de Cyrano de Bergerac à Howard P. Lovecraft. Or, la poésie peut aussi créer des figures oniriques à partir de l’exploration spatiale. J’ai moi-même écrit un poème sur l’espoir que j’avais de rejoindre le monde merveilleux des astres par le biais de la Lune; il a été publié dans La Nef de la première étoile, et mis en musique par mon grand ami, l’excellent musicien Mac Fit; une version en persan y est même audible. En voici le texte en français:
 
Dans un palais dont nul ne franchit plus le seuil
Dorment des rois d’antan sous des lanternes d’or:
La Lune à la fenêtre la façon d’un œil
Éclaire le dallage où brille leur trésor.
 
Au loin j’entends les sons et les chants des cascades;
Et paraît sur le lac une route de rais;
Par un vaisseau d’argent délaissé dans la rade
J’irai dans un pays dont j’ai su les secrets.
 
10008745-peinture-anges-dans-le-bouddhisme-wat-thai-bangkok-thailande.jpgJ’errerai bien longtemps dans l’épais brouillard bleu
Et je rencontrerai tout un peuple d’étoiles;
J’irai me présenter dans des palais de feu:
Sur l’océan du ciel se gonfleront mes voiles.

Le palais désert du début est un palais enchanté, habité par des génies. Ceux qui y sont restés sont dans un sommeil profond dont ils ne s’éveilleront qu’à la fin du monde, mais ceux qui en sont partis demeurent à présent dans les palais lunaires sertis de diamants étincelants - aux murs incrustés d’astres. Ils sont devenus pareils aux dieux, et liés à ceux-ci! Le cœur aspire forcément à les rejoindre. Beaucoup l'ont fait, et en ont parlé. Sans toujours préciser qu'il s'agissait de l'orbe de la Lune, le sol sur lequel s'étaient édifiés ces palais!
 
Comme je l'ai déjà dit, cela n'a réellement commencé qu'avec la Renaissance: jusque-là, le voyage était purement spirituel, et la Lune physique n'intéressait guère. J'ai d'ailleurs trouvé le probable modèle de Cyrano de Bergerac: il s'agit d'un épisode de voyage dans la Lune contenu dans l'Orlando Furioso, de l'Arioste; j'en reparlerai, à l'occasion. Il ressemble beaucoup aux voyages dans l'autre monde de Mahomet, monté sur un oiseau fabuleux: le récit, traduit en latin en Espagne, en avait eu beaucoup de succès en Italie, et il est assez vraisemblable, du coup, que le voyage intersidéral soit d'origine arabe. Cela correspondait probablement à une capacité de l'arabisme à concevoir les planètes d'une façon précise et matérielle.

09:01 Publié dans Exploration spatiale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.