18/03/2013

Olaf Stapledon et les Martiens (II)

leviathan.jpgDans mon précédent article, j’ai dit de quelle façon Olaf Stapledon avait imaginé que les Martiens étaient des micro-organismes s’organisant en ensembles cohérents.
 
Il dit aussi comment l’un de ces ensembles finit par dominer et par anéantir les autres, étant parvenu à un stade de conscience proche de celui de l’être humain. Fonctionnant sur le mode télépathique, il matérialisait, désormais, cet État qu’un célèbre philosophe anglais avait appelé le Léviathan - organisme abstrait liant toutes les volontés! (On aura reconnu Hobbes.) Mais ce fut précisément la source de sa chute: il était enfermé dans des schémas tout faits, négligeant de considérer que l’évolution vient toujours, dans les faits, d’esprits autonomes - et rendus tels par la solidité de l’enveloppe corporelle et l’hermétisme spontané aux pensées d’autrui. Certes, cela mène à l’égoïsme, dit Stapledon, mais cela permet, par contrecoup, de développer l’amour et de faire naître le sens moral. Les Martiens, vivant en état fusionnel complet, ne connaissaient pas, sans doute, l’individualisme forcené de l’être humain - mais pas, non plus, sa belle aspiration à la fraternité: leur solidarité, imposée, était purement mécanique. Ils n’avaient, ainsi, pas de choix réel entre le bien et le mal - et demeuraient soumis à leur instinct.
 
images (4).jpgStapledon modélisait, au sein de l’espace intersidéral, des mouvements intimes de l’âme: il leur donnait une figure extraterrestre! Une part de satire existait, dans ses textes grandioses - qui donnent à voir ce qui d’ordinaire demeure dans des formes abstraites, créant de véritables symboles. Le plus beau est quand il dit que les Martiens se sont mis à assimiler l’activité spirituelle aux échanges d’idées ou d’informations que permettaient leurs facultés électromagnétiques: réduisant la première aux seconds, ils ont commencé à choir dans l’ordre cosmique! La vie spirituelle ne peut en effet se trouver que dans les profondeurs d’une monade libre; par là seulement la conscience entre en relation avec l’Infini…
 
Ne dirait-on pas qu’il a prophétisé les illusions qui se développeraient à propos de la Noosphère chère à Teilhard de Chardin? Qu’il a deviné que certains assimileraient l’esprit à l’énergie?… Ou cerné l’erreur propre au monde moderne, déjà bien présente de son temps? Stapledon avait en lui un génie puissant. C. S. Lewis et H. P. Lovecraft avouaient l’avoir beaucoup lu et médité. Nous reparlerons de lui et de son formidable Star Maker, à l’occasion.

16:14 Publié dans Exploration spatiale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.