26/03/2013

Théophile Gautier, Voyant

gautier 3.jpgArthur Rimbaud disait que Théophile Gautier était un voyant.
 
Dans son Roman de la momie, de fait, il a, par-delà le décor grandiose de l’Égypte ancienne, pénétré les mystères antiques tels que les concevaient les Égyptiens. Par son luxe de détails transcendé par des croyances présentées comme des réalités, il a annoncé Salammbô, de Flaubert - chef-d’œuvre accompli de la littérature occidentale. S'appuyant sur les mages qui entouraient le Roi et leurs voies initiatiques étranges, il a créé une véritable épopée, plein d’esprits obscurs, de divinités ambiguës, de rêves visionnaires!
 
Cependant, après avoir montré que l’Égypte païenne le fascinait, dans ce livre, il choisit d’adopter le point de vue biblique, d’une façon surprenante et plutôt incohérente, comme s’il s’y était moralement senti obligé. Flaubert disait de lui qu’il était catholique comme un Espagnol du douzième siècle… Cela ne se voit pas forcément dans ce qu'il a publié, mais cela peut expliquer certaines choses. 
 
La fin du Roman de la momie, pourtant, voit la jeune fille amoureuse d’un Hébreu épouser Pharaon - qui est le véritable maître: les prodiges divins qui l’ont forcé à laisser partir Moïse et les siens, et qui sont repris de l’Ancien Testament, apparaissent comme secondaires. La vraie figure immortelle est le roi d’Égypte! Gautier faisait de magnifiques descriptions, mais je suis sceptique quant à sa capacité à créer des histoires cohérentes. Des idées contradictoires semblent l’avoir traversé.
 
Je l’ai beaucoup cité dans mon livre De Bonneville au mont Blanc: c’est lui qui, pour les lieux décrits, crée les images les plus grandioses: il voit des cyclopes, ou leurs forteresses, dans des massifs rocheux, assimile le mont Blanc à une déesse ou au mont Thabor, les nuages voletant sur ses flancs gautier 4.jpgétant dans sa prose enflammée des anges qui montent et descendent comme sur l’échelle de Jacob. Il crée une vraie mythologie.
 
Néanmoins, il tend à se répéter, à paraître créer des images éblouissantes comme on accumule des perles qu’on ne dispose pas en motifs d’ensemble bien nets. Au bout d’un certain temps, pourquoi le cacher? cela apparaît comme mécanique.
 
La poésie de Gautier avait d’ailleurs cette réputation, et Flaubert le disait gâté par le feuilleton…
 
Cependant, il a écrit une nouvelle, Le Pied de momie, qui est un des récits les plus impressionnants de la littérature française, quoiqu’il soit court; Lovecraft l’aimait beaucoup. Les pharaons y apparaissaient comme immortels au fond d’un monde sublime dont les pyramides n’étaient que les portes. On retrouvait le culte de Pharaon, dieu visible, réceptacle des forces cosmiques… Mélange curieux de mysticisme et de matérialisme qui lui faisait donner une image des plus concrètes aux concepts les plus élevés! Et qui lui permet d’être le premier à avoir créé une vraie épopée, ou de vrais récits fantastiques en français moderne.
 
Le jugement de Rimbaud était juste, sans doute.

15:47 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

@Rémi Mogenet,Flaubert voyant? sans doute comme de nombreux écrivains excellents visionnaires .Vous même Monsieur l'êtes aussi comme tant d'autres humains et qui à cause du stress et au trop plein d'ondes n'arrivent pas à excercer ces facultés réservées à Monsieur et Madame tout le monde
Beaucoup peuvent exercer ce don cadeau du ciel plus vite car celui-ci a été exacerbé dès leur naissance a des fins d'autoprotection pour éviter les coups et sévices qui étaient leur pain quotidien et leur permettre ainsi d'anticiper ce que leur tortionnaire leur réservait
Belles fêtes de Paques pour Vous Monsieur

Écrit par : lovsmeralda | 26/03/2013

Merci, à vous aussi. L'art est aussi de pouvoir donner à ces visions une forme qui à la fois soit accessible et n'ait rien perdu de la qualité de vision, car naturellement, nous avons tous des visions, mais la difficulté est souvent d'y voir clair. La forme réglée et fermement établie est censée avoir ce rôle. Je crois que pour Gautier c'est ce que voulait dire Rimbaud.

Écrit par : Rémi Mogenet | 26/03/2013

Les commentaires sont fermés.