29/05/2013

Émile Nelligan et la femme de Vénus

Emile_Nelligan.JPGÉmile Nelligan (1879-1941) est un poète québécois que j’aime infiniment, d’un romantisme authentique, traversé de visions, qui du reste ont fini par engloutir sa conscience: il a passé la moitié de sa vie dans un hôpital psychiatrique et ses derniers textes attestent d’hallucinations quasi incontrôlables. Mais du temps où il parvenait, notamment par la musicalité du vers, à concilier la raison avec la flamboyance des images, il était sublime, et le Québec a gardé de lui l’image du poète par excellence, consumé par son ardeur à pénétrer les mondes enfouis de l’âme!
 
Or, un de ses poèmes, Thème sentimental, évoque une femme entrevue sur la planète Vénus:
 
Je t’ai vue un soir me sourire
Dans la planète des Bergers:
Tu descendais à pas légers
Du seuil d’un château de porphyre.
 
Et ton œil de diamant rare
Éblouissait le règne astral.
Femme, depuis, par mont ou val,
Femme, beau marbre de Carrare,
 
Ta voix me hante en sons chargés 
De mystère et fait mon martyre,
Car toujours je te vois sourire
Dans la planète des Bergers.
 
fantasy-art-sublime-wallpaper-wallpapers-array-wallwuzz-hd-wallpaper-5496.jpgLa sirène de l’étoile du Berger l’appelait de son œil étincelant: la beauté de la lumière céleste le bouleversait et anéantissait en lui la pensée. Une nostalgie puissante le saisissait, en faveur de ce monde plus beau, de ce royaume de la femme cosmique!
 
Plus qu’on ne croit, l’attrait de cet éclat mystérieux s’est exercé sur les auteurs qui ont prétendu explorer par la raison les lointains de l’espace - ont cru, même, élaborer des hypothèses crédibles sur ce que les planètes du ciel physiquement contenaient! Nelligan comprenait, sans doute, qu’il s’agissait d’un rêve, d’une vision; mais il n’en saisissait pas le sens: elle demeurait pour lui une énigme. A cet égard, il rappelle Gérard de Nerval.

12:02 Publié dans Exploration spatiale | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Ton article est vraiment très intéressant, merci

Écrit par : Loan | 31/05/2013

Les commentaires sont fermés.