06/07/2013

Degolio XX: le mystère de l’Enclume

1485010540_3e62f76274_b.jpgDans le dernier épisode de cette angoissante série, j’ai raconté comment Docteur Solcum - ainsi qu’on l’appelait parmi les siens, les génies qui habitent la sphère de la Lune -, avait vaincu, sous l’impulsion patriotique de Charles de Gaulle, trois terroristes qui avaient détourné un avion de la compagnie nationale française, et parlé avec leur chef, dans la radio de l’engin.
 
Une fois la conversation finie, le héros médita quelques instants sur ce qui lui avait été révélé: que le chef des terroristes avait une base sous une enclume! Mais il s’agissait d’une énigme. L’être qui se nommait lui-même Fantômas s’était exprimé dans la langue des ombres, lesquelles parlent en rébus. Il fallait comprendre qu’il s’agissait de la montagne de l’Alcudina, en Corse, au sein de l’Alta Rocca - dans la commune de Zicavo. En langue locale, en effet, l’alcudina désignait l’enclume; le reste n’était  point difficile à comprendre: pour les esprits invisibles, une île est une sphère, et toute forme est belle: la beauté et la forme se confondent. Il s’agit pour eux d’une substance, non de quelque chose d’abstrait, comme ça l’est pour les humains. À leurs yeux, elle est semblable à de l’eau; c’est par elle que brillent les choses au regard de l’homme mortel: elle les imprègne comme une grâce, comme un ruissellement lumineux. Son essence est enchantée. Elle est la liqueur par laquelle toute chose se transfigure! Et d’elle est née la légende de l’élixir de jouvence…
 
Or, dans les parages de Zicavo, dit-on, le brouillard qui s’élève contient toujours des vampires et des dyn006_small150_400_681_jpeg_2502298_4ce101c2f2b6a75b8bf982a098fc3f0d.jpgspectres assoiffés de sang, ainsi que des goules que dans le pays on appelle streghe - longues, hâves et bleues, et qui dévorent impitoyablement toutes les âmes qui s’égarent. Sans doute leur nom vient-il des stryges des Anciens! Nul hasard n’avait amené ce brigand qui connaissait le langage occulte - et donc était sans doute un sorcier -, à s’installer dans les profondeurs de cette enclume
 
Sur elle néanmoins des anges avaient forgé leurs lames de foudre: on dit que saint Pierre apparut à deux hommes poursuivis par d’autres qui cherchaient à les tuer, afin de les sauver et leur montrer comment se réconcilier avec leurs ennemis. Car les armes des anges sont souvent celles de la paix et de la bonté, de l’amour. Toutefois leur colère, dit-on, crée des ombres maléfiques; elle survient quand les mortels commettent des fautes qui les révoltent.
 
Solcum demanda, quoi qu’il en soit, aux pilotes de l’avion s’ils pouvaient ligoter le terroriste demeuré en vie, le tenir en respect, et reprendre leur chemin initial; et comme ils lui assurèrent qu’ils maîtrisaient la situation, il se volatilisa, et se matérialisa à nouveau au dehors, au-dessus des nuages. Alors il ordonna à son bâton de se diriger vers la Corse, et voici! le bâton s’exécuta - car il était doué de vie propre. Le héros n’eut plus qu’à se laisser entraîner. Et, bientôt, il arriva en vue de l’île de beauté. Puis, il se posa sur la cime de l’Alcudine!
 
Or, ce qui advint sera dit une fois prochaine.

08:49 Publié dans Génie doré de Paris | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.