03/09/2013

Degolio XXIII: la défaite du héros

tiridae1862.jpgDans le dernier épisode de cette épique série, nous avons raconté comment le combat s’était engagé entre le monstre arachnéen Dicaliudh et le héros Docteur Solcum. Nous en étions au moment où celui-ci voulut déchaîner le feu contenu dans son bâton magique par le biais de l'émeraude qui en ornait l'extrémité, et dont le rayonnement était engendré par les astres.
 
Dicaliudh en tressaillit - et on la sentit légèrement frémir. Mais elle ne sembla pas en être blessée de façon particulière. Elle se retourna aussitôt, car elle était d’une agilité fulgurante, quoiqu’elle demeurât attachée au sol par une sorte de queue qu’étrangement elle avait, en plus de sa forme d’araignée, et où se confondaient trois de ses pattes postérieures. Souple néanmoins, elle pouvait se retourner sur elle-même, et frapper: car de la Veuve noire, elle avait l’aspect général, mais elle était, en vérité, d’une autre nature.
 
Elle lança une patte sur Solcum, et celui-ci ne put complètement l’esquiver ni même amortir le coup: et de la pointe acérée qui se trouvait au bout, elle lui perça une cuisse: car il avait tenté de sauter en l’air. Solcum poussa un cri. Il était crocheté! L’araignée immense se mit à tisser autour de lui un cocon qui bientôt le recouvrit tout à fait. Allait-il être détruit? Était-il désormais condamné?
 
Un sort était attaché à cette enveloppe: il ne pouvait plus se dématérialiser pour reprendre corps plus loin. Son pouvoir était dissous par la puissante aura psychique du monstre…
 
Il tenta d’appeler à son secours les mouches dont il était le maître; mais la trappe en haut s’étant refermée, aucune ne put s’introduire dans la caverne…
 
Fantomas.jpgUn seigneur des mouches pouvait-il se défaire d’une maîtresse araignée? C’était écrit dans les astres. Il devait périr! Ou du moins, être vaincu.
 
Fantômas s’avança en ricanant. Maintenant tu fais moins le fier, dit-il! Tu vas mourir. Prépare-toi. Tu seras dévoré durant des éons, capturé, avalé par ce monstre dont j’ai fait mon serviteur. Mouche dans le ventre de l’araignée, tu seras digéré sans fin! Tu vas connaître d’atroces douleurs. Et cela semblait le réjouir: il en riait.
 
Le monstre attira Solcum vers sa bouche énorme, nouveau gouffre sans fond! Le héros se débattait, mais ce fut en vain.
 
Alors il ne bougea plus, demeura coi. Il eut une pensée pour sa dame, qui l’avait envoyé accomplir cette mission. Elle lui apparut brillante, et des larmes coulaient de ses yeux. Car ses pensées montaient jusqu’à elle: ils pouvaient communiquer sans passer par aucune voie physique. Elle le voyait distinctement, l’espace n’étant point pour elle une barrière.
 
Or, Solcum abaissa les paupières, et s’apprêta à subir son terrible sort.
 
Ce qu’il advint ensuite sera dit dans un épisode prochain.

08:58 Publié dans Génie doré de Paris | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.