31/12/2013

Le vaisseau spatial de Captain Córsica

Desert Agriates 41 - Plage de Saleccia.jpgEn Corse, l’été dernier, j’ai marché dans le désert des Agriates, qui bénéficie de plages fantastiques - à l’eau sublime, pareille à de la gemme fondue. Le chemin de sable où je cheminais était splendide; le paysage de collines sèches, magnifique.
 
Mais, dans le ciel, des nuages m’intriguèrent, que je n’avais pas vus auparavant. Ils avaient une curieuse forme circulaire, cylindrique, comme si les forces présentes dans le vent n’avaient rien d'hasardeux - ainsi qu'on s’imagine -, comme si elles obéissaient à la pensée géométrique. Comment l’expliquer? J’eus alors une révélation: ces nuages cachaient un vaisseau spatial - celui de Captain Córsica!
 
Car il en possède un, qui lui permet de se déplacer plus rapidement qu’on ne saurait le dire d’un endroit à l’autre de la Terre - mais qui lui permet, également, de rejoindre sans peine les étoiles où
vivent les génies dont il descend, dont son père est issu: car il n’est pas né sur Terre, le brave Cyrnos! Il est né sur une autre planète, pour ainsi dire dans un autre monde, situé dans le Ciel, mais on ne sait exactement où. D'ailleurs nommer un astre spécifique pourrait induire en erreur sur sa véritable nature, qui n'était pas celle d'un être physique. Pour autant, bien sûr, il ne remplissait pasdsc03610.jpg tout l’univers, il était bien lié à un astre particulier! Cyrano de Bergerac disait les génies, ou démons, originaires du Soleil et vivant sur la Lune; Cyrnos était certainement dans ce cas.
 
En tout cas, Captain Córsica se sert de son vaisseau spatial pour visiter l’espace intersidéral et rencontrer ceux qui y vivent. Il acquiert d’eux un surcroît de science, et y entretient des relations avec des représentants de son peuple; car sur Terre, il est comme en exil. Or, il faut le dire, son vaisseau spatial n’a rien de lourdement matériel: il n’est pas en fer comme ceux des mortels, mais tissé de clarté - pareil à de la lumière solidifiée. Sa substance éthérique peut avoir l'aspect extérieur du métal sans doute ; mais qui luit alors comme de l'or, quoiqu'il n'en soit pas. Il est tissé de ces rayons venus des astres qui pour les génies sont des fils de soie ou d'or et dont ils font des vêtements, des armes, des lampes, des véhicules - et ceux-ci sont bien différents des nôtres: vivants, ils ne polluent pas, ne font aucun bruit, laissent le silence régner ; à peine sent-on à leur passage un léger souffler d'air. Volontiers on les confond avec les comètes, parmi les mortels, et les anciens ont souvent peint ces nefs comme des étoiles que les modernes prennent pour des engins faits de métal physique - alors qu'il n'en est rien.
 
Serties de pierres précieuses qui flamboient, qui brillent jusque dans la nuit, elles sont d'abord des œuvres d’art! Et pvaisseaux-spatiaux-Mass-Effect-2-science-fiction-485x728.jpgourtant elles font tout ce que font les machines terrestres - et même davantage. Comment en serait-il autrement, puisque, en vérité, c'est sur leur modèle que nous avons inventés nos propres engins? C’est un grand secret du monde céleste.
 
Bientôt cependant le cylindre de nuages blancs s’étira vers les hauteurs: je sus que Captain Córsica s’en allait pour une visite au cœur des astres! Il rejoignait les siens. Je le perdis de vue. Et continuai mon chemin, songeant à ce que j'avais perçu des mystères du cosmos.
 
(En cette période de fêtes, je tiens à dire que quand Captain Córsica croise dans le ciel saint Nicolas qui descend sur terre dans son traîneau magique, il le salue joyeusement - ce que l'ange de Noël lui rend volontiers. On m’a même dit qu’il l’aidait et le relayait pour la Corse, ou qu’il transportait la fée qui le représente fréquemment en terres italiques, la soutenait dans ses efforts de tous les moyens qu’il possède: chose véridique.)

17:27 Publié dans Captain Córsica, Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.