23/07/2014

Un État biologique

PierreTeilhardDeChardin.jpgLes écologistes abstraits ont tort de limiter le besoin du biologique au monde végétal. C’est la société entière qu’il faut parvenir à concevoir comme insérée dans la biosphère. Concevoir une noosphère - l’univers intellectuel et social - entièrement détachée du vivant est complètement absurde. Teilhard de Chardin même disait que l’organisation sociale était une composante biologique de l’espèce humaine; elle n’en est dégagée que fictivement.
 
L’humanité, en effet, a, dans son organisme même, le principe de rationalité qui lui est propre. L’esprit n’est pas détaché de l’organisme humain, pas plus que la tête n’est détachée du reste du corps: il est l’aboutissement d’une évolution de l’âme au même titre que la tête humaine est l’aboutissement  d’une évolution physique. De même que le passage d’une espèce à une autre crée l’Évolution, de même, la métamorphose du sentiment cristallise dans l’âme la raison, qui n’apparaît pas tout d’un coup une fois réalisé le cerveau, mais se développe en même temps. Il en résulte quelque chose de remarquable et qui n’est jamais bien compris: la conscience individuelle, chez l’être humain, est en relation profonde avec sa constitution physique.
 
Les applications en sont prodigieuses. En médecine, on ne peut soigner l’homme sans tenir compte de cette organisation qui lui est propre, et qui intègre la dimension morale, ou intellectuelle. Les organes sont avec cette dernière en lien constant. La pensée ne reste en aucun cas confinée dans le cerveau, comme on se l’imagine en faisant de celui-ci une sorte d’organe miraculeux ajouté à un corps terrestre; elle se diffuse dans tous les organes. À l’inverse, on a tort, je crois, de ne chercher les sources d’une maladie mentale que dans le cerveau; les causes peuvent en être ailleurs dans l’organisme.
 
Or, en politique, les effets d’une telle conception biologique des choses doivent également être intégrés. Créer des régions abstraites, sans rapport avec ce qui s’exprime dans l’inconscient, par le biais de l’organisme et du lien de celui-ci avec le lieu de vie, s’apparente, au fond, à l’agriculture chimique, et il est étonnant que tant d’écologistes ne le saisissent pas. Assurément, ils sont trop nourris au sein du rationalisme des Lumières! Cela les aveugle.
 
On feint pareillement de croire que les langues ont un caractère universel, détaché du lieu où elles sont nées, où elles ont été formées; mais il n’en est rien. La rationalité du français correspond au paysage paysag10.jpgde la vieille France - à ce paysage de plaines immenses traversées par des rivières qui ondulent doucement; cela n’a absolument rien d’universel: c’est purement organique. Teilhard de Chardin, encore, intégrait profondément les langues à l’idée biologique: à ses yeux, elles étaient un début, chez l’homme, de spéciation - la tendance, au sein de l’humanité, à créer des espèces nouvelles: ce qui s’exprime dans le monde animal par les espèces a son écho dans l’humanité à travers les peuples, les nations: la même force s’y prolonge de cette façon. Parler de biodiversité en la différenciant de la diversité culturelle n’a aucun sens.
 
Il n’y a pas non plus de sens, bien sûr, à sacraliser une langue, une culture; il s’agit de choses vivantes, qu’il faut aimer et respecter, mais en gardant un esprit universel qui les fait aimer toutes. La parodie de l’universel, c’est de décréter universel un embranchement culturel particulier! C’est prendre Paris pour l’univers entier: on ne peut pas faire plus chauvin. La République, en France, tend, inconsciemment, à le légaliser: sacraliser la capitale l’arrange. Mais il faut entrer dans l’universel réel, qui englobe de façon cohérente les diverses tendances culturelles de l’organisme humain global.

07:50 Publié dans Politique, Science, Société | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Monsieur Mogenet les yeux la bouche les oreilles tous ces organes mis sous pressions sont réceptifs aux mots qui trop souvent utilisés ou lus deviendront des maux en tous genres
C'est d'ailleurs le but de la publicité vrai lavagede cerveau qui conduit même à l'obésité celui qui avait décidé de maigrir et s'enverra du chocolat Nestlé pour imiter ceux qui gavent nos regards à longueur de chaines TV offrant des indigestions de programmes culinaires pour beaucoup axés sur l'alimentation Bio
Obésité qui peut aussi être dépendante d'une réflexion intelligente de la part de consommateur toujours avertis avant l'arrivée du numérique et qui trouvent le déclic permettant de comprendre la farce des produits naturels pour le ménage mais à toujours mélanger avec de l'eau alors qu'il faut économiser celle-ci ,de rage devant la supercherie ils retrouveront les produits vendus dans le commerce et mangeront avec plaisir tout ce qu'ils mangeaient avant et sans se formaliser ce qui d'ailleurs ne les faisait pas engraisser
L'écologie est une doctrine et comme tout doctrine qui se respecte ne doit jamais êgtre imposée à d'autres sinon c'est une dictature et à cette dernière on a déjà donné même en Suisse/1923
toute belle journée pour Vous et merci pour votre blog

Écrit par : lovsmeralda | 23/07/2014

Merci, Lovsmeralda. Ce que vous dites est vrai. Je voulais aussi dire que la vie intérieure, émotionnelle, avait un effet direct sur les organes, avant même qu'elle modifie les comportements et crée par exemple des habitudes alimentaires inappropriées. La sagesse populaire dit que quand on se met en colère on se ronge le foie, c'est de cela aussi que je voulais parler. Les maladies peuvent être issues de chocs émotionnels.

Écrit par : Rémi Mogenet | 23/07/2014

Monsieur Mogenet chocs émotionnels dites vous c'est en effet on ne peut plus d'actualité ,il suffit de lire des articles sur le Net auxquels il faudrait réagir de vive voix afin de faire raisonner les mots justes qui ne peuvent pas toujours être écrits et ceci très souvent vous conduira ou a fumer ou à manger du chocolat
C'est une des raisons de nombreux citoyens refusant tout ce qui est virtuel préférant les rencontres ou les gens s'expriment encore en langage clair et non celui du monde que je nomme sourd et muet ou encore monde de primates n'ayant plus que des onomatopées pour s'exprimer /natel
Merci de votre réponse et très bonne soirée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 23/07/2014

Les commentaires sont fermés.