04/04/2015

Degolio LVIII: les missions du Cyborg

the_legion_by_22zddr-d59or1o.jpgDans le dernier épisode de cette taraudante série, nous avons laissé le Cyborg d'argent alors qu'il venait de raconter au Génie de Paris, à Captain Corsica, à Tilistal, à Cyrnos, tous rassemblés dans le palais de ce dernier, comment Fantômas l'avait transformé en être surhumain et avait ouvert sa conscience à un autre monde; il poursuivit en des termes tout aussi stupéfiants.

Un jour, Fantômas me déclara qu'il avait besoin de moi en Corse; Paris, ce serait pour plus tard.

Je fus envoyé dans l'île de Beauté, et devins l'un des cyborgs entreposés dans la base que vous prîtes d'assaut il y a peu, et que vous conquîtes. Je fus placé dans une niche, et on eût pu aisément me confondre avec une statue, car j'avais ordre de ne pas bouger, et ma conscience était généralement éteinte - j'étais comme endormi. Je ne sortais de cet état cataleptique que pour accomplir d'horribles missions – dans le but de terroriser le peuple. Volant par dessus la mer, je me rendais, avec mes compagnons, en France et en Italie, et nous attaquions les habitants. Les armées régulières nous prenaient pour des sortes d'avions inconnus. Comme nous étions plus agiles qu'aucune machine connue des hommes, certains nous dirent venus d'une autre planète, notamment Mars: car les hommes la croient habitée. Si la science de Fantômas venait bien d'êtres des étoiles, nous big_thumb_17cbc16fc9520ae152ae659b73540586.jpgétions de vrais Terriens! D'ailleurs les militaires n'en doutaient pas, nous assimilant à leurs ennemis, persuadés qu'ils avaient trouvé de nouveaux moyens de faire la guerre: car alors celle-ci faisait rage, et l'Allemagne occupait la France et l'Italie et y résistait aux assauts des Anglais et des Américains; le chaos régnait, et nous l'accroissions selon les desseins subtils de notre hideux maître. La terreur se répandait partout; désormais la mort pouvait survenir à tout moment, ou du moins la destruction, puisque nous étions indécelables et plus rapides et vifs qu'aucune machine connue. Nous projetions de la lumière colorée devant nous, et nous étions appelés une arme secrète, et l'on nous vouait une sorte de culte, nous inspirions une forme de superstition dont nous tirions un immense orgueil.

Fantômas voulait, sur les ruines de l'Europe, et dans l'épouvante généralisée, bâtir un empire nouveau: il l'espérait. Dans les faits, il s'alliait avec Adolf Hitler, quoique celui-ci n'en sût rien: dans son délire mystique, il nous prenait pour des envoyés des mystérieux Géants de Feu, qu'ils croyait ses soutiens. Il nous pensait des guerriers de Wotan, son cher dieu germain! Fantômas en riait bien. Il n'avait que mépris pour l'homme, mais il escomptait récupérer son projet, et se saisir de son royaume millénaire dès qu'il serait mis en place. Cela n'a pas eu lieu, néanmoins, car la guerre a été perdue, et Fantômas lui-même n'avait pas estimé la puissance américaine à sa juste mesure. Mais cela pour lui ne serait que partie remise.

Néanmoins, durant les missions que nous accomplîmes jusqu'en 1945 - date à partir de laquelle nous nous fîmes plus discrets, Fantômas ne voulant agir que dans l'ombre -, je revis la femme qui m'avait con309045.jpgvaincu de participer à toutes ces actions infâmes. Je l'aperçus alors que nous dévastions la région de Pise. Elle volait dans les airs près de Fantômas, lui servant en vérité de garde du corps. Elle était vêtue en âpre guerrière, en furie de notre temps, portant une armure douée de vertus extraordinaires, et ornée de teintes diverses et de symboles étranges; elle tenait à la main un sabre de feu bleu, qui jetait des éclairs et coupait n'importe quelle carlingue d'avion: car nous nous jetions sur l'aviation alliée pour montrer notre puissance et effrayer l'armée anglaise, la contraignant ainsi de plus en plus à demander l'aide américaine - ce qui avait pour but de l'affaiblir, à terme, en Europe.

Mais il faut arrêter ce récit pour cette fois, et laisser la suite à une autre.

08:13 Publié dans Captain Córsica, Génie doré de Paris | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

ce pape regorge d'énergies et de surprises

Prévoyant, il a annoncé ne pas perdurer dans ses fonctions - sera l'un des grands parmi les sages de notre civilisation actuelle.
que les esprits d'ici et d'ailleurs l'accompagnent

Écrit par : genevois déshérité | 04/04/2015

Les commentaires sont fermés.