28/04/2015

De la Gaule à la France, de Vienne à Paris

854990089_small.jpgLes historiens contestent souvent que les Francs aient changé profondément la France: ils créent une continuité entre les Gaulois et les Français, faisant apparaître, dans leurs écrits, le peuple éternel - et ils affirment que le français est du latin modifié par les Gaulois. Ce n'était pas la pensée de Walther von Wartburg, ni ce n'est la mienne: car je crois que, quoique plus nombreux, les Gaulois suivaient les princes qui les dominaient, qu'ils les imitaient, et que le français est bien d'abord un latin parlé par les Francs. C'est en cela qu'il se différencie des autres langues romanes, en particulier en Gaule: en cela qu'il se différencie de l'occitan et du francoprovençal.

Mais de l'origine des langues, on peut discuter à l'infini: elle reste mystérieuse. Un fait qui peut me servir d'argument est le rôle de Paris dans la France moderne. Car la Gaule antique n'attribuait aucunement le même à Lutèce. Elle plaçait au premier rang les Allobroges, et leur cité de Vienne, sur le Rhône. Toulouse également était importante. Mais Paris ne l'était pas.

Elle le devint néanmoins dans le royaume des Francs, qui comprenait le nord de la France actuelle. L'empereur Julien, dit l'Apostat, y avait construit un palais, et les Francs en ont fait très tôt une 6760840.jpgimportante capitale. Elle se situait au centre de leur royaume, et servait de pivot entre la Neustrie à l'est et l'Austrasie à l'ouest.

Vienne était la capitale du royaume de Bourgogne, Toulouse celle des Wisigoths. Or, les Francs sont entrés en guerre avec leurs voisins méridionaux - et les ont dominés, annexés. Eux-mêmes s'étaient déjà installés dans les vallées de la Seine et de la Loire, dont ils tiraient d'abondants revenus; ils ne sont pas revenus sur cette incrustation de leur présence dans ce qui constitue le cœur de la France actuelle, et qui n'était point le cœur de la Gaule antique.

On peut en tirer que la suprématie de Paris et de ces deux vallées vient bien des Francs. C'est justement ce qui a changé la face de la Gaule. Celle-ci était orientée vers le sud et la Méditerranée; Domenico_Quaglio_(1787_-_1837),_Die_Kathedrale_von_Reims.jpgl'axe rhodanien la dominait. Les Francs l'ont orientée vers le nord et l'ouest - vers l'Atlantique. Le val rhodanien est apparu comme le souvenir d'une grandeur passée.

Remarquons encore que Lutèce était située au sud de la Gaule belgique; or, au sein de celle-ci, Reims était la première cité. Les Francs certes lui rendaient hommage en venant y sacrer leurs rois; mais leur présence à Paris a eu tôt fait de rendre cette ville plus importante. Le sacre de Napoléon y a eu lieu, et les présidents de la République y sont investis.

Sans les Francs, la Gaule serait sans doute fédérale: quelle cité eût pu la dominer toute? Ils ont bien forgé un nouveau pays, après s'être appuyés sur l'ancien. Le changement de nom n'est pas fortuit; dans l'évolution historique, les hommes ne sont pas aussi passifs que souvent on le dit. Qu'ils n'aient pas eu conscience des effets de ce qu'ils faisaient ne l'empêche pas.

09:07 Publié dans France, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.