05/09/2015

Degolio LXIX: une lueur parmi les ruines

81c17cedfd042305f509d24fc9d913ca.jpgDans le dernier épisode de cette cosmique série, nous en avons appris davantage sur la ruine de la fabuleuse cité de Noscl, mise à bas par les Ogres infects; et Captain Corsica dans l'épisode d'aujourd'hui continuera son récit, fait pour le Génie d'or parisien et le Cyborg d'argent, gardien de Bonifacio. Rappelons que les hommes de la cité radieuse avaient refusé d'émigrer vers le royaume du ciel, comme l'avaient demandé les dieux. Captain Corsica donc poursuit son discours:

Les quelques survivants de Noscl s'amendèrent, et furent emportés dans la cité de Dordïn, qu'on nomme Astalcur. Mais voici! les parents de Sainte Apsara avaient été tués sous ses yeux par l'Ogre abominable Estraled, et elle avait été saisie de terreur, et s'était enfuie. On ne la retrouva pas de longtemps, et on la crut perdue - tuée ou emmenée dans l'abîme par les Ogres qui étaient parvenus à fuir de devant la face de Teldur dont mille éclairs fusaient, sa colère ayant l'allure d'une tempête.

Or, beaucoup plus tard, alors que je chassais parmi les ruines de Noscl et dans la forêt de Valdaresca dont la lumière s'était éteinte, et qui était réduite désormais à un chaos d'arbres hideux, pâle descendance des véritables châtaigniers et hêtres anciens, j'eus une vision étrange: une jeune fille nue, aux yeux hagards, l'air folle, errait parmi les ombres, pareille à un animal sauvage; et elle avait pour compagnons des oiseaux et des biches. Je ne le savais pas, mais j'avais retrouvé celle qu'on nomme Sainte Apsara - et qui eut jadis un autre nom, que je vous cacherai.

La chute de Noscl est advenue il y de formidables éons, avant même ma naissance: alors, Cyrnos était jeune, et je n'étais qu'un rêve. Mais si mon père est vivant depuis de nombreux millénaires, sache que la longévité des hommes de Noscl était plus grande encore. Leur corps se régénerait à l'infini, et la Terre n'avait point de prise sur eux, notamment grâce aux gemmes rapportées d'Astalcur, et qui avaient été la cause du désastre. Ils étaient immortels, certes; mais aussi pareils à des dieux.

Ils eussent pu vivre dans le Ciel, mais ils n'y avaient pas eu un corps solide et puissant comme sur la Terre: car ils se revêtaient de ses éléments, et acquéraient une force plus grande. C'est précisément pour cette raison qu'ils s'y étaient installés, n'avaient pas voulu s'en couper. Ils aimaient la sensation de tumblr_moy2hrS8kd1rtviq3o1_1280.jpgvivre dans un corps pleinement solide. Ils craignaient, s'ils partaient, de se dissoudre dans la lumière, et de n'y avoir plus de force; d'y perdre leur corps fait d'éther et né de la Terre à une époque fabuleuse, qui la voyait se confondre avec plusieurs astres – en particulier celui qu'on nomme planète Mercure. En restant, ils étaient certains de demeurer maîtres d'une terre, d'un règne.

Bien sûr ces êtres ressemblaient beaucoup aux hommes de Cyrnos: tu l'as compris. Mais ils étaient plus nobles encore, et étaient pour nous ce qu'étaient les dieux pour eux, ou ce que nous sommes pour les mortels. Et leurs nefs parcouraient les étoiles majestueusement, et les hommes de la Terre les vénéraient comme des êtres célestes. Ils commandaient aux éléments, et créaient des êtres vivants; ils connaissaient les secrets de la médecine, et d'eux pouvaient venir et la vie, et la mort.

Mais il était dit que la Terre serait réservée à ses derniers nés.

Or, j'essayai de me saisir de Sainte Apsara; mais elle me fuyait, et me regardait comme l'eût fait une biche effarouchée. Cependant sa beauté m'apparut; je fus stupéfait. Et mon cœur, je dois dire, fut saisi d'amour. Mais je n'en pris conscience que plus tard.

C'est sur ces mots tendres, ô lecteurs, que nous mettons fin à cet épisode. La prochaine fois, nous apprendrons comment Captain Corsica parvint à dompter cette divinité agreste, cette immortelle de la forêt perdue. Ne manquez cela sous aucun prétexte!

09:05 Publié dans Captain Córsica, Génie doré de Paris | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.