27/02/2016

Degolio LXXXI: le salut de Sainte Apsara

green-lantern-new-guardian-18-mtv-geekcrop.jpgDans le dernier épisode de cette mystérieuse série, nous avons laissé nos héros alors qu'ils négociaient avec un monstre la libération de Sainte Apsara; et le Génie d'or venait de proposer le don d'une pierre céleste, à l'éclat formidable et aux pouvoirs inouïs.

L'Homme-Dragon le regarda un moment, et rit: Ah! dit-il, qui oserait s'en prendre au protégé de la Dame de la Lune? Tu as de puissants alliés, Solcum; et si ce n'était pas le cas, tu ne serais pas si insolent. Mais du coup je vais accepter ton marché. Oui, donne-moi cette pierre qui, dis-tu, guérit et redonne vie aux morts; apporte-la moi, ou confie-la à mon conseiller fidèle, l'humble Torcus.

- Je n'en ferai rien, dit le Génie d'or. Détache d'abord Sainte Apsara, et amène-la jusqu'à nous; je te laisserai la pierre quand nous serons au seuil de cette salle, prêts à repartir.

De nouveau l'Homme-Dragon sembla réfléchir, puis il prononça des mots dans sa langue étrange, s'adressant à ses hommes. Ceux-ci montèrent le long d'une échelle, et délivrèrent Sainte Apsara, qui tomba dans leurs bras.

Aussitôt Captain Corsica bondit et se précipita vers ces Ogres redescendus de l'échelle, puis les dispersa et s'empara de Sainte Apsara; ils voulurent répliquer à ses coups, mais l'Homme-Dragon cria, et ils s'écartèrent, le laissant revenir avec la nymphe.

Celle-ci reprit ses esprits. Elle leva les yeux vers Captain Corsica, et l'amour et la reconnaissance s'y peignaient.

Il lui parla doucement, et elle répondit, le rassurant.

Alors le monstre assis sur son trône dit: Voilà, j'ai fait ce que tu me demandais; maintenant, tiens ta part de marché!

Solcum recula et dit: Attends que nous soyons au seuil et que nul de tes hommes ne soit derrière nous, monstre!

Or, il se passa quelque chose de fatal. Car à une question de Captain Corsica, qu'il avait murmurée, Sainte Apsara rougit et baissa les yeux; puis elle chuchota quelques mots.

Si elle n'avait pas été profondément outragée, au moins l'Homme-Dragon avait laissé tomber sa bave sur son 1546419_1485876355029845_2930755167988851098_n.jpgsein. Cela suffit à mettre Captain Corsica en fureur. Il cessa de pouvoir se contenir. Tenant toujours dans ses bras Sainte Apsara, il leva son fusil et tira en criant: Meurs, monstre!

Or, son bras, dans la colère, avait tremblé. Son feu ne toucha point le monstre, mais son conseiller, qui s'effondra, le sein ouvert, blessé à mort. Un dieu, néanmoins, devait avoir envoyé à Captain Corsica cette furie qui l'avait envahi; car si l'Homme-Dragon eût été touché, il n'est pas probable qu'il en fût mort, son armure le protégeant - car un puissant sort avait présidé à sa confection. En revanche, les conséquences sur Captain Corsica et ses amis en eussent été terribles: la puissance du monstre et l'allant de ses hommes eussent été décuplés par la rage.

Mais la mort du conseiller et la réaction de Captain Corsica devaient suffire à plonger la place dans le plus effroyable chaos. Vivement le Génie d'or jeta la pierre vers l'Homme-Dragon, et elle l'atteignit en plein front. Or, elle était de telle nature, et le Génie d'or l'avait jetée avec une telle force, qu'elle s'enfonça dans ce front, pénétrant la chair et l'os, et qu'elle se mit, atrocement, à le consumer.

Aussitôt s'efforça-t-il de l'arracher, mais ce sont ses mains qui furent brûlées, et il dès qu'elle fut effectivement arrachée, il dut la jeter à terre. Un flot de sang descendit de son front et l'aveugla, et il hurla; car point n'était-il mort, mais à présent un désir de vengeance courait dans ses veines comme un brasier, et lançait des ordres pour qu'on attrape et châtie ses ennemis.

Tel, le sanglier furieux, qu'un trait a blessé, mais non tué, continue à courir et même charge plus rapidement encore les hommes qui l'entourent, cherchant à l'abattre. Ainsi rendu furieux par la ruse de Solcum, le monstre ne désirait plus que la mort des héros, et des pensées de torture le traversaient! Parmi ses insultes infâmes et ses injonctions, il promettait les plus amers supplices à ces traîtres.

Mais il est temps de laisser pour l'heure cet épisode déjà long. La prochaine fois, nous verrons comment les héros pourront s'échapper de la bataille généralisée qu'ils ont déclenchée.

10:54 Publié dans Captain Córsica, Génie doré de Paris | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.