14/03/2016

Les Poètes de la cité s'arrachent à l'hiver

11081009_10204118415976274_2362123798954342361_n.jpgCette année encore, les Poètes de la Cité ont l'honneur d'inviter le monde entier à leur récital de printemps, qui aura lieu le dimanche 20 mars à 15 h à l'Institut National Genevois, 1 Promenade du Pin.

L'excellente Camille Holweger enrobera d'un nuage de musique leurs dignes vers, en pinçant de ses doigts de cristal les cordes d'or d'une harpe achetée aux elfes. Elle récitera, aussi, ces vers, faisant partir les mots de sa bouche mélodieuse, à laquelle répondra celle non moins gracieuse de Christophe Delesques.

Oyez, oyez! les poèmes seront des membres, mais qui sont-ils? Oui, qui est l'exquis Roger Chanez? La mystérieuse Kyong Wha Chon? La tempétueuse Dominique Vallée? Le mystique Michaud Michel? L'éloquente Catherine Gaillard-Sarron? La sensuelle Marlo Mylonas-Svikovsky? L'inspiré Denis Pierre Meyer? La fougueuse Cathy Cohen? La nostalgique Linda Stroun? L'harmonieuse Nitza Schall? Le luxueux Rémi Mogenet? L'évanescent Galliano Perut? Le visionnaire Albert Anor? L'énigmatique Giovanni Errichelli? La talentueuse Danielle Risse? L'impeccable Valeria Barouch? Le romantique Bakary Bamba Junior? La torride Maite Aragonés Lumeras? L'initiatique Emilie Bilman? L'universel Jean-Martin Tchaptchet? L'errant cosmique Yann Chérelle? Dieu sait. On le saura en venant.

Mais, quoi qu'il en soit, il faut leur faire confiance: en donnant à ce qui surgit de leur cœur et de ses profondeurs une image qui en cristallise l'essence, ils transforment le monde, ils montrent le chemin, ils matérialisent l'avenir. Avant l'ensemble de la séance, un petit discours est prévu: je dois, en tant que président de 12802905_10206059510302419_3658562517311417050_n.jpgl'association, le produire. Peut-être en dira-t-il plus, sur cette voix de l'avenir que sont les poètes!

Mais il ne faut pas oublier le plus important: car l'avenir, c'est la jeunesse, et, comme chaque printemps, elle sera conviée lors de la première partie du spectacle. Les élèves du Cycle d'orientation des Voirets de Sabrina Perrin créera un récital dans le récital, à partir du thème porteur qu'est Le Violoniste.

Ah! n'a-t-on pas raison de dire que la jeunesse est par essence poétique? Et que les vieux poètes ne sont rien d'autre que des enfants qui ont acquis le talent oratoire des adultes, ou des adultes qui ont su conserver voire cultiver leur âme d'enfant, sans renoncer à ce qui les fait être adultes? Pour renouveler leur inspiration, ils veulent écouter continuellement les enfants, ou du moins les adolescents, car en eux sont les images nouvelles, cristallisant les futurs de rêve.

Et puis pour les poètes échevelés ou simplement non membres de l'association, après le tout il y aura des tréteaux libres; tout le monde pourra s'exprimer.  Une révolution poétique, hors des cadres fixés par l'association, pourra avoir lieu! Je l'y attends. Même dans les locaux augustes de l'Institut National Genevois, a priori classicisants.

Qu'elle ait lieu ou pas, en tout cas, il y aura finalement une verrée, c'est normal, les poètes ont fréquemment soif.

A dimanche donc!

09:22 Publié dans Genève, Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.