27/03/2017

Le mystère de l'éclair rouge (Perspectives pour la République, XXVI)

red.jpgCe texte fait suite à celui appelé Les Origines de Tornither le Brave, dans lequel, voyageant avec une immortelle de la Lune dans sa voiture volante, je raconte l'avoir entendue évoquer les origines d'un certain être inconnu appelé Tornither le Brave. Elle raconta qu'il s'était battu avec son propre frère, et que cela avait créé beaucoup de problèmes, y compris parmi les mortels, quoiqu'ils n'en connussent pas la cause. Elle continua ainsi:

«Ensuite la paix est revenue, entre les génies, et le monde est devenu apparemment stable. Mais un mal le ronge, par dessous, et ta mission consiste précisément à le chasser, lui aussi.

- Moi? Encore faudrait-il que je le puisse. Quel est-il donc, ce mal?

- Je ne puis te le dire. Il faudra que tu le découvres par toi-même. Tout ce que je puis te révéler est ce qui a provoqué la paix entre les génies, et qui est d'une importance énorme - d'une importance telle, en vérité, que le mal qui ronge le monde ne se comprend point, si on ne le connaît point.

«Écoute! un jour un or est descendu sur le pays des génies, s'y est répandu, et c'était un or vivant, qui rasséréna le cœur des immortels!»

Je m'attendais à un récit plus long. J'hésitai un instant, puis demandai: «Mais y a-t-il, là, un rapport avec le mystère de l'Homme Divisé? Ou dois-je résoudre deux problèmes distincts, auxquels je n'entends rien?

- Sache ceci, répondit-elle: l'or qui est venu était destiné à le réunir, mais un autre fait est survenu, qui a empêché que cela se fît, et qui a plongé les génies dans l'abîme du doute et ravivé entre eux les vieilles tensions. Ce second événement est apparu juste au moment où le miracle de la réunion allait éclater, et déjà l'Homme Réuni souriait et prenait vie, mais un éclair rouge a surgi, et la division s'est rétablie, est revenue. Elle a pris, certes, une forme différente de précédemment, car les parties de l'Homme Divisé sont en face les unes des autres, et sont prêtes à s'unir: seul un espace chargé de feu les sépare, issu de l'éclair rouge. Mais il en est quand même ainsi, que les parties ne sont pas réunies, et qu'un mal ronge le pays des génies par dessous.

«Le jour où l'éclair a surgi, puissant et impossible à repousser, l'affliction parmi les génies fut grande, et les malheurs immédiatement s'accumulèrent sur les hommes mortels. Ils n'en surent jamais la cause, aveugles qu'ils sont à la vérité. Mais elle fut bien cette avanie, ce maléfice.

«Tu devras, Rémi, percer ces énigmes, et faire retrouver aux fragments de l'Homme Divisé la voie de la réunion, en vainquant la force qui les sépare. Tu accompliras ce prodige, je te le dis, par la force qui est en toi.

- Ai-je de la force en moi? demandai-je. Je ne m'en connais point. Si un a cru en voir, fou est-il peut-être.

- Nous verrons», termina Ithälun.

Nous poursuivîmes notre route, et le soleil déclinait, allongeant l'ombre des montagnes qui étaient entre lui et nous; car nous allions vers l'ouest. L'ombre de notre voiture volante courait parmi les buttes vertes, et quelques brebis s'enfuirent à notre approche, car elles étaient juste au-dessous de nous - presque à portée de main. Elles bêlèrent. Je vis Ithälun froncer les sourcils à cette vue, et je me demandai ce que cela signifiait. Cela avait-il un lien avec Tornither?

(À suivre.)

07:23 Publié dans Génie doré de Paris | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Une suggestion :

c'est peut-être parce que l'un a un ascendant bélier et l'autre, capricorne, signes de commandement; le premier, comme un rocher inexpugnable, le second comme un conquérant : ils luttant âprement pour un pouvoir qui leur tient à coeur depuis la nuit des temps et ne lâcheront rien tant qu'ils n'en seront pas devenus conscients.

Écrit par : Zazie | 01/04/2017

Ou tant que l'un n'aura pas vaincu l'autre...

Écrit par : Rémi Mogenet | 01/04/2017

Les commentaires sont fermés.