10/08/2014

Captain Córsica en images (7)

Régis Dabol, artiste excellent, a été très pris ces derniers temps; mais il a quand même pu offrir au monde une nouvelle image de Captain Córsica rencontrant l’esprit stellaire qui lui a donné sa conscience cosmique, ainsi que ses pouvoirs étendus:

Dabol 17.jpg

Ainsi qu’une vision de Captain Córsica alors que, sortant du palais de son père Cyrnos, il s’apprête à agir pour la justice et la liberté, en ce monde:

Dabol 18.jpg

On remarque qu'il porte le chapeau de son ami The Shadow, qui rend invisible et lui permet d'agir sans être gêné par les mortels et leur obsession de la légalité, mais aussi sans être vu des hommes qui sont au service de Fantômas, de ses alliés ou de ses maîtres secrets, lesquels souvent agissent à travers la conscience obscurcie de l'être humain, étant eux-mêmes interdits d'accès à la surface terrestre, et confinés par l'action des anges et héros de jadis aux profondeurs de l'Orc - enchaînés à quelque rocher au sein de l'abîme. Ils parlent donc à distance aux hommes, dans leurs rêves. Quand les mortels ne voient pas Captain Córsica, ils ne peuvent le bloquer dans ses entreprises, et les démons de l'abîme ont beau leur inspirer des machines leur permettant de distinguer dans les ténèbres les formes vivantes, ils n'en sont pas moins démunis face à la magie du héros de l'île de Beauté.
 
Par ailleurs, il a proposé une certaine vision du compagnon de celui-ci, le Génie d’or, sortant d’un immeuble parisien au sein duquel s’était tapi un esprit mauvais, qui était parvenu à s'emparer de l'âme d'un homme qui y travaillait, et à lui faire acquérir de fabuleux pouvoirs, qu'il croyait utiliser pour lui-même mais qu'il n'employait en réalité qu'à travers la volonté de cet être hideux et monstrueux qui hantait les lieux, et à son profit; l’histoire en sera racontée ultérieurement:

Dabol 1.jpg

D’assez près, on peut distinguer le visage du Génie d’or tel que l’a judicieusement conçu Régis Dabol:

Dabol 2.jpg

Enfin, il propose également une certaine vision de Captain Savoy: il s’agit du costume qu’il portait autrefois, à l’époque où il était tout jeune; mais il s’agit bien de lui et d’un lieu qu’il fréquente - où il a une demeure, une base secrète:

Capt. Savoy par R. Dabol 2.jpg

La suite dans un prochain billet, peut-être!

09:03 Publié dans Captain Córsica, Images | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

17/05/2014

Captain Córsica en images (6)

Régis Dabol a fourni une nouvelle livraison, qui explique la manière dont, dans le dernier épisode paru, Captain Córsica a acquis une conscience cosmique: il l’a reçue d’un grand extraterrestre de la lune rousse, comme on peut le voir ici:

Dabol 16.jpg

Mais ayant lu un article déjà assez ancien d’Elisabeth Badinter sur la burqa, et ayant constaté qu’elle trouvait anormal qu’on cache son visage au sein du vivre ensemble républicain, j’ai songé qu’il fallait que je dévoilasse la face humaine de mon héros, agent immobilier dans le civil:

1471926_702725439747334_729790214_n.jpg

Mesdames, vous voyez qu’il ne déçoit pas!
 
Malheureusement, j’ai également résolu de montrer le visage de sa girl-friend, la mystérieuse Dévote Réparate-Brown, venue du monde occulte elle aussi, mais ayant pris l’identité d’une simple mortelle:

Dévote Reparate-Brown.jpg

Et messieurs, vous admirez: à juste titre.
 
Il faut néanmoins savoir que, étrangement, Captain Córsica est plus lui-même dans son costume coloré que sous son apparence ordinaire. À cet égard, le réalisme est dans une vaste erreur: ce qui est réel, dans le cas des superhéros, c’est le merveilleux. La nature de Captain Córsica et de Dévote Réparate-Brown n’est pas humaine au premier chef: ils sont plutôt proches des anges, et chez eux l’humanité n’est qu’une mince enveloppe - un masque amovible. Même si Dévote Réparate-Brown a pu naître d’une femme mortelle dans une autre vie, à présent elle est essentiellement immortelle: elle se confond avec l’âme du pays. Quant au Captain, il est son bon génie, et il est né d’un ogre et d’une nymphe, ainsi que cela a été raconté ailleurs; mais il a été élevé par une femme ordinaire, et c’est ce qui lui a donné son identité commune de Pierre Toccoli. Le nom officiel, et donc superficiel, voire factice, de sa bonne amie est Callis Toccoli: face aux hommes, elle se dit la sœur du Captain. Dans la vie, à Bastia, elle tient une boutique de produits régionaux, très appréciée des locaux, car ils sont authentiques, et fréquentée par les touristes initiés - assez peu nombreux mais existant quand même.

09:45 Publié dans Captain Córsica, Images | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

29/04/2014

Captain Córsica en images (5): de retour de la Lune rousse

L’excellent Régis Dabol a encore pu créer de magnifiques images du génie de la Corse éternelle. Elles racontent une de ses aventures les plus fameuses.
 
Car après avoir vaincu le gnome-œil, ce preux homme, Captain Córsica, s’en revint auprès des membres de sa famille habitant le ciel, et voici! sur la Lune rousse, ces immortels lui offrirent un heaume étrange, lui permettant de projeter autour de lui ses pensées sous forme de jets de feu, et d’entendre la voix de tous les esprits de la Terre - et donc de deviner à l’avance et de savoir à distance tout ce qui s’y accomplit:

Dabol 12.jpg

Les pensées qui voguent dans le monde élémentaire se relient à sa tête par ce moyen; il développe une science nouvelle, il perce les mystères les plus enfouis de la nature - et son œil pénètre toutes les âmes.
 
Il prend alors son envol, prêt à retourner au combat:

Dabol 14.jpg

Car si cette arme fabuleuse lui a été donnée, c’est parce qu’il avait un nouveau monstre à affronter, plus puissant que les précédents:

Dabol 13.jpg

Il pouvait jeter, en effet, une chape de plomb sur les cœurs, jeter les esprits dans l’obscurité, et le heaume de Captain Córsica reçu au ciel est le moyen qu’il possède pour résister aux pouvoirs psychiques de la créature - engendrée, comme Acalcor, par son oncle Ortrocos, mais, cette fois, d’une géante ignoble habitant les profondeurs de Los Angeles.
 
Par cette arme, le héros peut envoyer des ondes d’énergie spirituelle qui contrecarrent efficacement l’action du monstre - son propre cousin!
 
Cependant, avant de l’affronter, il se rend auprès d’une dame qu’il a bien connue, appelée l'Étoile Noire, et qui a établi sa base secrète à Doa:

Dabol 11.jpg

Il lui demande de bien vouloir l’aider, de faire équipe avec lui comme autrefois; car il craint, pour le coup, d’être impuissant face au monstre hideux. Malheureusement, elle le fait chanter; elle le tient dans un certain mépris, parce qu’il refuse de se plier aux pensées du monde, de les adopter, et qu’il demeure lié à un ciel qu’elle regarde comme obsolète. Pour elle les forces de la Terre seules ont encore un poids, une autorité, et il faut s’arranger avec elles; le sens moral lui-même n’existe que dans la relation avec autrui et le besoin qu’on éprouve de vivre en groupe, prétend-elle.
 
Or, le Captain de la Corse a une bien plus haute idée de la justice, pour lui une étoile qui brille en soi dans le firmament:

balance_20110525.jpg

Mais après avoir combattu à ses côtés, cette héroïne a connu une sorte de déchéance, son âme a été infectée, elle a trop fréquenté les puissants de la Terre, et a sympathisé avec l’ennemi dans les combats qu’elle avait avec lui: elle s’est laissée convaincre qu’elle n’était pas si différente de lui, ainsi qu’il le disait!
 
Reviendra-t-elle sur sa décision? Rien n’est moins sûr. Le prochain combat de Captain Córsica risque d’être extrêmement difficile.

09:33 Publié dans Captain Córsica, Images | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

09/03/2014

Captain Córsica en images (4)

Après le combat contre Acalcor, l’excellent Régis Dabol a voulu donner un aperçu d’une autre aventure de Captain Córsica - qui, cette fois, a eu lieu dans le ciel de Vienne, en Dauphiné:

1071_1.jpg

Le terrible gnome-œil, divinité déchue de la Vienne antique, a en effet voulu dévaster la ville moderne, qui ne lui rend plus aucun hommage, ne lui offre plus aucun sacrifice - n'immole plus à sa gloire ni bêtes ni hommes, ainsi qu'autrefois elle faisait:

Dabol 08.jpg

Il a décidé de se servir lui-même sur la population, pour se venger. Une épouvantable maladie s’est dès lors répandue, sans que nul n’en connaisse l’origine véritable, ce monstre étant invisible aux yeux des mortels; lorsqu’il leur apparaît, ils l’assimilent à une hallucination! Il leur ôtait, en vérité, leur énergie vitale, en l’aspirant depuis leur foie. Les médecins n’ont rien pu faire, si ce n’est déceler le bacille qu’il laissait derrière lui. De tous une langueur profonde s’est emparée, et les peaux sont devenues purulentes, pleines de scrofules.
 
Pourquoi cet être immonde, répondant au nom de Tarlacor, n’a-t-il pas agi avant? se demanderont quelques-uns. À vrai dire, des hommes l’ont permis: ils lui ont eux-mêmes ouvert la porte de la prison secrète dans laquelle l’avait jeté le grand évêque de Vienne saint Avit, précepteur du roi saint Sigismond, ami du roi Gondebaud et thaumaturge:

Mamertus_von_Vienne.jpg

Il est une crypte sous la cathédrale:

Cathedrale.vienne38.01.jpeg

Là, par une formule enchantée, il l’avait confiné, avant de refermer sa geôle au moyen d’une clef d’or.
Or, au sein de la ville moderne, certains rêvent encore de la splendeur antique de la vieille capitale des Allobroges; aussi ont-ils cherché la sainte clef d’Avit, et, après l’avoir trouvée, ils ont ouvert la geôle maudite, libérant le gnome-œil, pensant qu’il pourrait ramener cette splendeur!
 
Mal leur en a pris! Ils furent les premières victimes de sa rage. Surgissant en effet des profondeurs du puits infâme dans lequel il avait été placé, il répandit bientôt son haleine fétide sur la ville. Non seulement il a frappé d’une terrible langueur nombre d’habitants, mais l’ensemble a été contaminé par son souffle impur, et plusieurs ont commencé à avoir des visions, prenant leurs bons et simples voisins pour des êtres venus d’un autre monde dans le but de les envahir; les agressions se sont multipliées, les batailles de rue, et il y eut même des morts, des assassinats, horrible chose.
 
Captain Córsica, dès qu’il eut entendu, par la voix de Dévote Réparate-Brown (pour lui équivalente à la Bath-Kôl du judaïsme, car elle lui transmettait les paroles des anges), ce qui se passait dans cette cité de Vienne - voyant que Captain Savoy, lui-même voisin de celle-ci et tenant par plus d’un lien à elle, était occupé déjà à Annecy, où il combattait la grande pieuvre du lac, - et constatant que tout était calme dans sa propre chère patrie -, accourut au secours de ses frères humains, en s’attaquant au gnome-œil.
 
Le premier coup vint de l’être épouvantable:

Dabol 09.jpg

Mais notre héros ne s’en laissa pas compter:

Dabol 10.jpg

La suite dans un prochain épisode, peut-être...

09:12 Publié dans Captain Córsica, Images | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

21/02/2014

Captain Córsica en images (3)

Oyez, oyez! L’excellent Régis Dabol a continué à créer de superbes images pour  évoquer plus directement que par écrit le combat de Captain Córsica contre l’horrible monstre de Fukushima, Acalcor.
 
Dans la première image, on voit le héros mal en point, dominé par l’effroyable créature:

14.jpg

Dans la deuxième, on assiste à un étrange mystère: alors que le monstre s’apprêtait à broyer entre ses mains puissantes le vaillant héros, une grande lumière surgit, qui semble venir d’en haut, et qui se répand sur le Captain et éblouit Acalcor:

15.jpg

Il s’avère ensuite que le génie de la Corse est rempli d’une énergie sublime, qui lui a été donnée comme une grâce, et qu’il est trop flamboyant pour que même ce monstre ignoble, fils d’Ortrocos, génie du néant stellaire, puisse encore le tenir:

16.jpg

Et le plus extraordinaire, c’est que Captain Córsica ensuite rassemble entre ses mains cette énergie véritablement divine et la jette sur le monstre, qui évidemment ne peut plus rien, et est vaincu:

17.jpg

Ensuite il ira précipiter la créature affaiblie dans la mer, où elle sera enchaînée dans un gouffre par les Tritons, que notre héros connaît grâce à sa mère, partie vivre parmi eux: des liens seront placés sur ses membres, qu'il ne pourra pas rompre, un puissant charme les fixant sur lui. Un anneau planté profondément dans un rocher et auquel la chaîne luisante sera rattachée le fixera à jamais dans ce lieu maudit, semblable à une caverne. Ce sera la fin de l'histoire de Captain Córsica contre le démon Acalcor, jusqu'au jour où ce dernier parviendra à rompre ses chaînes - celui de la fin du monde. Dieu sait si alors le héros pourra survivre; car ce sera l'heure où les immortels eux-mêmes mourront!

15:24 Publié dans Captain Córsica, Images | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

26/01/2014

Captain Córsica en images (2)

Après le précédent éventail d’images de Captain Córsica, Régis Dabol s’est remis au travail pour nous offrir le plus beau des reportages sur ce superhéros méconnu. La première planche représente à la fois une étape du héros sur le chemin du combat et son engagement dans celui-ci. D'abord il s’arrête auprès d’un poulpe géant dont il a appris qu’à la grande surprise de la population il s’était échoué sur une plage puis il fonce vers l'ennemi:

06-07-08.jpg

La suite est expliquée dans les cartouches mêmes:

09-10-11-12.jpg

Pendant ce temps, Captain Córsica et Acalcor continuent leur bataille féroce:

13.jpg

La suite dans un prochain article, peut-être!

09:53 Publié dans Captain Córsica, Images | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

08/01/2014

Captain Córsica en images

L’excellent artiste Régis Dabol a mis dernièrement en images plusieurs aventures de Captain Córsica, auquel j’ai consacré ici quelques textes.
 
D’abord, il a pensé illustrer, en reprenant quelques passages déjà écrits, la vie du héros telle qu’il la mène parmi les étoiles; une planche complète en est sortie:

ETUDE-10.jpg

Ensuite, il a représenté Captain Córsica survolant le massif corse et venant au secours du Génie d’or en perçant la montagne du rayon de ses yeux, ainsi que je l’ai raconté en conservant le point de vue néanmoins du vaillant génie de Paris, de telle sorte que Régis Dabol révèle ce qui se passait au-dehors au moment où mon héros s’apprêtait à subir la dévoration de l’araignée géante suscitée contre lui par Fantômas:
1545783_10201120773438016_767231370_n.jpg
On remarquera que son costume ne correspond pas exactement à ce que j’en ai dit. Il y a effectivement des variantes, soit parce qu’il en a plusieurs, soit parce que, étant de nature éthérique, il change aisément d’allure selon le regard qu’on porte sur lui: il est changeant, comme les couleurs de la robe des fées.
 
Régis Dabol a également représenté Captain Córsica dans une aventure non racontée, son combat à New York contre l’atroce Mecanic System - une sorte de conscience diabolique placée dans un corps mécanique, et qui terrorise la population:

1526399_10201119157037607_1619500829_n.jpg

Enfin, il s’est lancé dans une aventure plus complexe. Dans la première image (où l’on remarque qu'il a sur son costume une variante de l’emblème corse, ici remplacé par un B pour Bastia), le héros entend le message de sa secrétaire Dévote Réparate-Browne, elle-même en lien avec l'ange tutélaire de la Corse, qui vit à la cour de la Vierge cosmique, dans le Ciel (elle lui prête sa voix):

1489066_10152060002142420_1190179557_n.jpg

Elle lui révèle que les fuites radioactives de la centrale nucléaire de Fukushima, au Japon, se sont matérialisées sous la forme d’un monstre particulièrement horrible:

1511319_10201126299656168_159547978_n.jpg

Qu’on voit encore mieux ici, la vision s’en précisant pour Captain Córsica même: de fait, les messages de sa secrétaire ne sont pas tant formés de mots que d’images qui en disent long:

1497702_10201126361217707_853011031_n.jpg

On voit alors Captain Córsica courir vers son vaisseau spatial:

1510516_10201118057770126_1458965906_n.jpg

Puis celui-ci, qui a changé de forme (étant fluide et métamorphe, à peu près comme le costume du héros - à moins que, par souci de réalisme, on veuille prétendre qu’il ait plusieurs nefs spatiales, et qu’il en change selon les besoins, ou selon leur état), au-dessus des mers asiatiques:

1479524_10201128512871497_1280789121_n.jpg

La suite une autre fois, peut-être! Et bravo à Régis Dabol! On peut dire qu’il est lui aussi un visionnaire.

09:15 Publié dans Captain Córsica, Images | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

19/01/2009

Indiana Jones & le cristal vide

indiana_jones_4_haut.jpgPierre Béguin, sur son blog, a récemment opposé les héros immortels, tel Indiana Jones, et les héros périssables des romans à la française, marqués du sceau de la tragédie - ou du moins du drame bourgeois, selon l’exemple donné par Flaubert. Mais l’immortalité n’empêche pas la fatigue - la lassitude -, ainsi qu’au Moyen Âge on le disait des dieux de l’Olympe: elle n’empêche pas pour ainsi dire le vieillissement, et Tolkien laissait même entendre que quand l’heure de la mort eût dû venir, ceux qui avaient acquis l’immortalité de façon illicite devenaient l’ombre d’eux-mêmes, des spectres hideux qui parcouraient sans fin la Terre sans plus pouvoir revenir réellement à la vie.

Gattaca.jpgLe dernier volet d’Indiana Jones ne rappelle-t-il pas ces vérités? D’emblée, l’image était baignée d’une teinte dorée qui renvoyait à une forme de nostalgie. Steven Spielberg, depuis un certain temps, a pris l’habitude de créer ce genre d’effets irréalisants, en donnant à ses images des couleurs de dessin animé. Il n’est d’ailleurs pas le seul, mais je ne suis pas sûr que cela soit toujours approprié. Personnellement, j‘ai trouvé cela très beau et très réussi dans un des plus anciens films qui aient procédé de cette façon, Bienvenue à Gattaca. Mais quand cela devient systématique et artificiellement justifié, cela cesse de convaincre, je crois. Cela rappelle le ton éthéré de la poésie contemporaine: à force d’être toujours le même, on se dit qu’il ne doit pas réellement s’enraciner dans un sentiment mystique si profond.

queenkira.jpgLe fond mythologique d’Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal n’est pas inintéressant et crée une sensation de mystère pendant un certain temps, mais la fin est plus spectaculaire que grandiose, parce qu’elle aussi manque de souffle et de perspectives sur l’ailleurs. Elle rappelle la fin d’un autre chef-d’œuvre d’autrefois, Dark Crystal. Il a d’ailleurs été fait par des collaborateurs de George Lucas. Mais que Lucas et Spielberg, qui ont donné si souvent l’impression d’inventer de nouveaux genres, paraissent au contraire, à présent, imiter des films déjà faits, est assez déconcertant.

Le manque de conviction de Spielberg se voit à mon avis bien dans l’expérience que le héros fait de la magie de la pierre, qui est censée donner des pouvoirs psychiques extraordinaires. On s’attend alors à voir, à l’écran, les visions mêmes du Dr Jones : des galaxies, des cités fabuleuses, des dimensions incroyables, un peu comme dans 2001: L’Odyssée de l’espace. Mais non: le spectateur n’a pas, ici, le privilège d’entrer dans l’esprit du personnage : on en reste à de discrètes luminosités apparaissant dans le cristal. Cela déshumanise du reste le héros. 2001SpaceOdyssey128.jpgMais quoi qu’il en soit, à quoi bon faire de la mythologie, ou jaunir et lisser les images, si c’est pour montrer aussi peu, du monde qui se meut précisément au fond du rêve? Et est-on encore un héros, si on n’a pas eu des visions étranges de l’autre monde? Au moins, dans le premier volet, si ce même héros n’avait pas vu le feu de Dieu sortir de l’Arche, puisqu’il avait fermé les yeux, il y avait assisté par ses autres sens. Et le spectateur, lui, l’avait vu!

Un film décevant, assez comparable, finalement - mais en moins bien -, à Vol 714 pour Sydney, l’album de Tintin: le thème est devenu éculé, entre-temps. Je crois que c’est Harisson Ford qui l’a le plus voulue, cette suite: sa carrière s’essoufflait, et il était lui-même nostalgique des temps heureux de sa gloire terrestre!

09:34 Publié dans Images | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook