La nostalgie de l'abbé Ducis

SchlossChillon.jpgLe chanoine Ducis fut un historien savoyard à la fois patriote et foncièrement catholique et à lui seul il résume la Savoie traditionnelle : d’un côté, il regrettait le temps où la Suisse romande et la Savoie ne formaient qu’un seul pays, songeant au défunt royaume de Bourgogne et à l’empire du comte Pierre II, qui le ressuscita ; de l’autre, il demeurait défiant vis à vis du protestantisme, et se tournait vers la France parce qu’elle était à ses yeux la gardienne des catholiques du monde entier. Je crois qu’il y a bien quelques endroits, en Suisse romande, où on a gardé ce genre de pensées, même si ce n’est peut-être pas à Genève. Quoi qu’il en soit, j’en dis plus encore dans l’article que je consacre à ce digne chanoine cette semaine dans Le Messager, l'hebdomadaire de Haute-Savoie.

Les commentaires sont fermés.