Le coronavirus selon Rudolf Steiner

000.jpgJ'ai lu, dans un journal anthroposophique, que Rudolf Steiner donnait aux maladies épidémiques trois causes majeures. La première est le mensonge généralisé, la façon dont les sociétés reposent entièrement sur le mensonge. Car Steiner donnait une cause morale aux maladies. Le mensonge, disait-il, empoisonne l'air spirituel que respirent les communautés, et cet air spirituel a un effet physique, il crée des maladies.

La seconde cause est la cruauté vis à vis des animaux. Pour le coup, j'ai vu des associations vegan dire la même chose: les souffrance infligées aux animaux rejaillissent sur l'humanité sous forme de maladies. Il est quand même peut-être significatif que les effets du mensonge, plus subtils, ne soient pas autant mis en avant par les associations. Même les religions en parlent peu, à ma connaissance. Cela dit, je connais bien le catholicisme médiéval, et cela y ressemble. On disait ce genre de choses, dans l'Europe catholique. C'est peut-être à cause de cela qu'on ne le dit plus trop, on espère toujours avoir dépassé le Moyen Âge, ne plus jamais y retourner. Car depuis, on a fait de grands progrès techniques, qui facilitent certainement la vie terrestre, et c'est ainsi que la pensée médiévale inspire désormais une haine spontanée, rappelant une époque dure et lourde.

C'est même à cause de cela que la laïcité a été si dure en France, réagissant avec force contre un catholicisme accusé d'empêcher le progrès scientifique. Et conspuant les prêtres et leurs idées, assurant qu'elles étaient grotesques globalement, et que le Moyen Âge n'était pas seulement une époque difficile, mais aussi obscure mentalement, et intellectuellement.

Très bien. Mais ce n'est pas pour autant qu'il avait forcément tort quand il donnait aux épidémies une origine morale: après tout on n'en sait rien.

En apparence, il est moins moyenâgeux de défendre les animaux, que de faire des reproches aux menteurs. Mais l'Église catholique défendait aussi les animaux contre la cruauté humaine. Les légendes traditionnelles montrant 000000000000.jpgdes chasseurs devenant fous et la proie du démon parce qu'ils tuent trop de bêtes, rappellent ce que les prêtres pensaient de l'acharnement contre les bêtes, créatures de Dieu. La légende de saint François d'Assise, à l'inverse, rappelle ce que l'être humain doit faire avec les bêtes. Et les procès contre les animaux, qui ont tant fait rire les philosophes, étaient conçus comme des conjurations pour que les bêtes nuisibles à l'être humain et à ses projets restent dans leur espace propre, et empêcher qu'elles soient exterminées par des hommes vindicatifs.

La troisième cause possible des maladies est la peur, disait Steiner. Elle nourrit les maladies, ou plutôt, les esprits qui sont derrière, ténébreux et dits par lui arhimaniens, du nom d'une divinité perse évoquée déjà par Lord Byron et d'autres romantiques.

Outre les remèdes physiques, qui font débat, le remède moral, disait-il encore, est l'amour du prochain, et le courage de s'occuper des autres. S'oublier soi-même. Et être vrai avec soi-même – jusque contre les pensées communes, si elles sont fallacieuses.

Il y a aussi un remède spirituel, bien sûr: méditer les grands textes religieux, ou pratiquer une activité artistique.

Ce sont des pistes. Chacun les suit, s'il veut, ou s'il peut.

Commentaires

  • Merci d'avoir l'audace et les capacités d'affronter ce sujet qui commence à poindre dans les réseaux sociaux, selon des abords différents qui dépendent des courants qui les inspirent.
    Vous avez par exemple Annick de Souzenelle dans une entrevue vidéo de 50' : " Nous devons passer des racines terrestres aux racines célestes à la fin de l’enfance et de l'adolescence"
    https://www.youtube.com/watch?v=0W0NvmFBjGY
    L'interpellation du coronavirus nous éveille à prendre conscience de notre corps (alimentation, activités physiques, champs électro-magnétiques) de notre âme : libération des conflits psychoaffectifs pour ouvrir notre coeur à la compasseion, nourriture de l'esprit avec des prises de conscience libérant notre lucidité (mot venant de lux = lumière!)

  • Merci Marie-France. Quand les déboires sont massifs et collectifs, l'incompréhension domine, et la question morale alors peut surgir, mais il n'est jamais facile de l'ajuster au réel, soit qu'on reste dans les abstractions religieuses de la divinité vengeresse, soit qu'on essaie de trouver des coupables sur terre. Il n'est jamais facile de se tourner vers soi et de voir ce qu'on peut faire, soi-même, ou dans quelle mesure, aussi, on est responsable. Car personne ne peut se targuer de ne jamais mentir, d'être toujours aimable avec les moustiques qui volent la nuit dans les chambres, et de n'avoir peur de rien.

  • Merci pour cet intéressant éclairage. Les théories de M. Rudolf Steiner - le mensonge comme une des causes de l’épidémie - ne sont pas très éloignées de fait de celles de l’éminent Hani Ramadan, pour qui c’est plutôt la fornication et l’adultère, laquelle s’entoure en effet de beaucoup de mensonges.
    Bon, ça c’est pour la théorie. En pratique, ils divergent totalement bien sûr, l’anthroposophie n’ayant jamais valorisé la lapidation... ouf !

  • Le mensonge peut aussi être la base d'un système politique, par exemple quand on fait semblant que l'Etat soit une entité indépendante des individus, et qu'il est sur terre une sorte de dieu. Ou quand, simplement, on parle de valeurs morales internes à un Etat, à une république, indépendamment des forces qui meuvent l'univers: on sait donc que ces valeurs morales ne sont que de la poudre aux yeux. Il y a par exemple les lois qui sont belles sur le papier, et que l'Etat lui-même n'applique pas, que personne n'applique, parce que dans les faits on fait régner le droit du plus fort. Car le mensonge lié à l'adultère d'abord n'est pas obligatoire absolument, ensuite ressortit davantage aux choix des individus. Steiner à cet égard parlait plutôt du mensonge qui appelait amour une pulsion profondément égoïste. Il faut avouer que c'est un fait de civilisation, pour le coup. C'est culturel, pourrait-on dire.

  • Il est d'ailleurs inquiétant et remarquable que le coronavirus se soit particulièrement déchaîné dans les nations qui se réclament le plus de la tradition romaine. Mais y a-t-il un lien, je ne sais pas.

  • Je ne comprends pas sur quel fondement Rudolf STEINER franc-maçon occultiste peut affirmer être compétent en ce qui concerne l'origine des maladies épidémiques.Il convient de rappeler qui était Mr STEINER inventeur du mouvement spirituel " anthroposophie "." Rudolf Steiner est sollicité par l'obédience maçonnique de l'Ordre Memphis-Misraïm, sous l'égide de John Yarker, qui avait succédé à Garibaldi. Ce dernier avait réuni les deux Ordres, séparés jusque-là, Memphis et Misraïm. Steiner œuvre avec Marie von Sivers, durant une décennie, à restaurer le cérémonial cultuel et symbolique basé sur la tradition de la sagesse ancienne.
    En 1906 Steiner reçut de Theodor Reuss (de), qui représentait Yarker en Allemagne, une patente pour fonder à Berlin un chapitre et grand conseil de Memphis-Misraïm, sous le titre distinctif de « Mystica Aeterna ». Steiner fut appointé député grand maître, avec juridiction sur les membres qu'il avait reçu où qu'il recevrait dans le futur" https://fr.wikipedia.org/wiki/Rudolf_Steiner

  • Rudolf Steiner a donné de nouvelles impulsions à la connaissance et la culture. Les vieilles fondations de l'ordre établi sont devenues dès lors ses ennemis jurés.

  • Enfin, LE vaccin contre le Corona? Aujourd hui, tout le monde s impatiente de savoir quand, bordel, il y aurait sous peu un vaccin, enfin, contre le Corona Virus.

    Pour rester dans le Titre principal de l article-chapeau de M. Rémi Mogenet,

    Donc, ce qui me gêne énormément dans l anthroposophie Steiner-Waldorf est la non-acceptation de la vaccination pour des motifs liés à la croyance et aux ré-incarnations karmiques, nous dit-on. Déjà la re-incarnation, sans blesser qui que ce soit, c est quoi ce truc-bidule? Puis la dette karmique, c est quoi au fait, sauf des chocs psychologiques dans le passé non encore ni résolus ni corrigés et surtout des dettes karmiques (c est sérieux tout ça?!) qu on traîne depuis sa vie antérieure. C est comme dire:vivre mal, c est une contradiction, il y a un problème à résoudre au mieux qu on peut et qu on doit !...

    Je rêve? Sommes nous au 21ème siècle ou pas encore?
    Pincez moi SVP !
    Charles 05

  • Merci M. Rémi Mogenet!
    Bien à Vous.
    Charles 05

Les commentaires sont fermés.