Le fantastique et la physique quantique

000000000000.jpg

Pour accroire l'idée que la physique quantique aurait quelque chose en elle de spirituel – et que le spirituel par conséquent est englobé dans le matériel (notamment, l'infiniment petit) –, on prétend volontiers que les spiritualités orientales ont des concepts qui se recoupent avec les phénomènes observés dans cette physique des particules.

Mais de quoi s'agit-il, en général? De l'idée selon laquelle le bien est le bien et le mal est le mal et qu'il ne faut pas les confondre, qu'énonce le Dhammapada, recueil canonique des paroles du Bouddha? Évidemment pas, puisque, à ce niveau de la matière, le bien et le mal sont parfaitement indifférents – tout comme la vie et la mort, la santé et la maladie, et tout ce qui touche qualitativement à l'existence humaine. S'agit-il alors de la connaissance des vies antérieures, du paradis et de l'enfer et des lois morales, recommandée également par le Bouddha? Pas plus, bien sûr. Ou alors de la vie retirée dans la forêt, loin des tentations des villes? Quel rapport avec la physique quantique? Il n'y en a aucun.

Mais peut-être que l'hindouisme, plus que le bouddhisme, y trouvera son compte. Et alors, ce qu'énonce la Bhagavad-Gita, que le non-agir consiste non pas à ne pas agir mais à n'agir que selon la volonté divine, le retrouve-t-on dans la physique 00000000.jpgquantique? Pas davantage. C'est pourtant la base des conseils donnés à Arjuna par Krishna que constitue ce texte fondamental.

La physique quantique n'a aucune base morale, et l'essence des spiritualités orientales est évidemment le monde moral, tel qu'il émane de l'ordre cosmique divin. Les Occidentaux peut-être ne le savent pas, parce qu'ils lisent peu, ou peu sérieusement: ils s'imaginent que ce qui caractérise essentiellement les spiritualités orientales, c'est le fantastique.

Et c'est ainsi que, peut-être, on se pense justifié par les spiritualités orientales en inventant qu'on est réincarné de Cléopâtre, de Simone Veil, de Marie Madeleine ou de Napoléon – et que la physique quantique semble le confirmer, en montrant des particules qui semblent être à plusieurs moments du temps à la fois! Ou à plusieurs endroits à la fois, comme ces mages tibétains doués d'ubiquité parce qu'ils projettent des doubles d'eux-mêmes au loin. Et ainsi de suite. Non pas tout ce qui est spirituel, et permet à l'homme de vivre mieux, d'une manière plus conforme à la volonté des dieux, mais tout ce qui est magique, et fait rêver sur des capacités possibles, sur ce qu'on pourrait faire dans ce monde physique à force de yoga: voyager dans le temps, devenir immortel, être plusieurs personnes à la fois – rêveries flatteuses pour l'amour-propre, et qu'on voit aussi dans la science-fiction.

Déjà Joseph de Maistre dénonçait cet attrait du magique chez les adeptes de Louis-Claude de Saint-Martin, francs-maçons illuminés qui rêvaient de miracles quotidiens, et tâchaient de devenir de nouveaux thaumaturges. Saint-Martin, de fait, assurait que l'homme pouvait renouer avec l'art magique des Géants bibliques. Maistre disait que la plus grande et la plus vraie des 000000.jpgmagies était, pour un jeune homme, de contrôler ses pulsions quand passait une belle femme. Et que l'immortalité vraie s'acquérait ainsi, et non par des opérations rituelles, ou des procédures quantiques. Les machines sont vides de vie, d'âme et d'esprit, lesquels sont pourtant l'essence de l'être humain. Même les machines quantiques sont dans ce cas!

Le fantastique fait rêver, qu'il soit réalisé par des rituels ou des techniques, mais il faut se souvenir de ce qu'a accompli un vrai homme pur et saint, spirituel authentique: Milarépa. Lui aussi, assurent ses hagiographes, était un grand sorcier, et maîtrisait les éléments. Jusqu'au jour où il s'est repenti d'utiliser cet art pour assouvir ses instincts égoïstes, et a commencé à méditer pour se purifier moralement. C'est l'essence des spiritualités orientales, je pense, qui est la même que celle des spiritualités occidentales.

 

Commentaires

  • Le plus grand des maitres: Harry Potter. Le seul capable de marquer un corner dans le match de foot en balai volant.

  • C'est quantique.

  • Bon ben va falloir réviser vos bases Rémi. Mais j'imagine que vous ne le ferez pas, car vous n'avez aucune intention réelle de comprendre ce qui lie le Bouddhisme et la physique quantique. Comme nous pouvons le constater en lisant votre billet. Et surtout, ne me demandez pas d'élaborer. Je ne suis pas votre tâcheron de service.

  • dire ce que ce n'est pas est une étape, mais continuer en disant ce que c'est, et en concluant par les analogies ou les raisons de l'éventuelle méprise aurait été plus intéressant ... aussi votre introduction aurait, peut-être, été différente - car les sagesses et connaissances d'orient ne se réduisent pas à vos critiques de la croyance populaire du new age occidentale...

  • Vous êtes libre de compléter, si vous voulez. Pour moi j'ai bien dit ce que contenaient les textes de référence des religions orientales. Textes peu lus, notamment parce que les religions asiatiques accordent moins d'importance que les occidentales aux concepts, et donc laissent les gens penser ce qu'ils veulent. Ensuite les propriétés de l'infiniment petit, je ne les connais pas, et elles ne me fascinent pas, car je ne suis pas fasciné par les machines et je ne vis pas dans l'infiniment petit.

  • "...je ne vis pas dans l'infiniment petit."
    Euhh... reste à savoir qui est ce "je". Mais en admettant que vous en ayez fait le tour, vous ne pourrez nier que l'infiniment petit vit en vous.

  • Dans mes doigts de pied peut-être?

  • Je connais une petite chapelle en ruine au fond d`une foret des Carpathes a laquelle plus aucun chemin ne mene depuis longtemps. La religion meme dont les pretres ont élevé cette chapelle a disparu depuis tres longtemps. Autoure de la chapelle, il y a quelques tres vieilles tombes de pierre dont le temps a effacé toute inscription et il y a aussi quelques cerisiers d`une espece dont aucun botaniste n`a entendu parler. Si vous parvenez a la chapelle apres que les cerisiers ont fruité et avant que les oiseaux en aient mangé la récolte, il vous suffit d`en croquer quelques unes pour aussitot tout comprendre des mysteres de l`Univers. Cependant, l`effet ne dure que quelques minutes apres quoi vous oubliez tout ce que les cerises magiques vous ont révélé. Tout sauf une chose: tous les chemins partent et menent au Créateur. En partant, n`oubliez pas de ramasser vos mégots et autres détritus, sinon vous serez maudits jusqu`a la fin des temps. Amen.

Les commentaires sont fermés.