Franc-Maçonnerie Magazine et la mythologie germanique

0000000.jpgLe 8 septembre 2020, Franc-Maçonnerie Magazine affichait sur son site Internet un article sur les écoles déviantes de la France libre et éternelle (Les dérives sectaires: une nouvelle menace pour l'école de la République, par Jean-Philippe Fons), et bien sûr les écoles Steiner étaient dans son viseur, notamment parce qu'elles émanaient de l'anthroposophie, présentée comme liée de façon toute particulière à la mythologie germanique: et de mentionner Odin, Thor, Loki. Je ne sais si ensuite ce magazine a pensé dénoncer les comics et films Marvel qui mettaient aussi en scène Thor, Odin et Loki, mais l'insinuation est de peu de sens, car il est évident que Steiner parlait aussi bien des autres mythologies, et aussi de la Bible et de tout le reste, il aurait été en réalité curieux que, esprit universel, il fasse une exception pour la mythologie germanique, surtout s'il était allemand lui-même.

Mais peut-être que l'universalisme de Franc-Maçonnerie Magazine s'arrête où la culture allemande commence: je ne sais pas. Peut-être que son paradigme reste dans un classicisme néoromain qui n'a d'universel que le nom, à peu près comme les protestants l'ont déjà reproché aux catholiques il y a quelques siècles. Le fait est que les écoles Steiner s'appuient sur la sagesse contenue dans les mythologies, et qu'à cet égard elles se penchent bien, je ne sais plus pour quel âge, sur la mythologie germanique, mais qu'elles font de même avec l'égyptienne, et la grecque, et aussi l'histoire romaine, comme le recommandait Rousseau, pour les plus grands: car alors les choix moraux deviennent plus conscients. On peut donc dire que les écoles Steiner sont universalistes en ce qu'elles intègrent toute la culture humaine, y compris les parties que les écoles publiques veulent parfois imposer à tout le monde en les présentant comme seules valables, universelles. J'entends, pas la mythologie 0000000000.jpggermanique, bien sûr, mais ce qu'on nomme l'humanisme gréco-latin, ce genre de choses. La restriction peut apparaître comme bien meilleure que celle qui mettrait excessivement en avant la mythologie germanique, mais enfin, tout est relatif, et surtout, ce sont les restrictions qui sont mauvaises, non tel ou tel choix culturel, qui après tout reste libre, d'un point de vue individuel. Comment peut-on valoriser l'impasse culturelle qu'on ferait sur l'Edda, sur Richard Wagner ou même sur les comics Marvel? Chacun fait ce qu'il veut, mais je ne crois pas que l'État ait à s'en mêler, et l'école doit donner à tous la possibilité du choix.

L'article de Franc-Maçonnerie Magazine se conclut par l'idée que l'école de la République forme des Républicains. Mais enfin, le but universel de l'éducation est de former des êtres humains. C'est la République qui est au service des humains, non le contraire. Le but de la République est humaniste, ce n'est pas le but de l'humanisme qui est républicain. Ou voudrait-on dire que les sujets des monarchies, la Belgique, l'Espagne, le Danemark, ne sont pas vraiment humains? Ce serait bien sectaire. Bien ridicule, aussi. Si dérisoire, si clairement obsédé par l'ancienne Rome, et si peu ouvert à la diversité du monde et des siècles. Car le thème républicain est un axiome de la rhétorique romaine antique; mais on n'est pas réellement obligé de l'adopter en tout. Après tout nous sommes français, pas romains. Les Francs avaient leur rhétorique propre, qui en valait une autre, et on y trouvait bien des traces du culte de Thor, Loki, Wotan. En tout cas on y trouvait la Bible, c'est évident. Les écoles Steiner se proposent de former des êtres humains, et si réellement il est profondément humain d'être républicain, cela ne pourra pas nuire à la République. Si cela nuisait à la République, c'est qu'elle ne serait pas assez humaine.

Elle serait trop romaine, peut-être?

Commentaires

  • Cher Rémi, « ...les parties que les écoles publiques veulent imposer (l’école Steiner)… Ce que l’on nomme l’humanisme gréco-latin, ajoutez-vous. Rappelons que celui-ci se détermine par un vif appétit critique de savoir, visant l'épanouissement de l'homme rendu ainsi plus humain par la culture. Quant à la mythologie germanique, elle se détermine par l’être ou les êtres légendaires. Mais je pense qu’il ne faut pas croire que celle-ci s’oppose à la culture, tant et tant de légendes se réfèrent implicitement, ouvertement ou encore de manière dissimulée à la culture avec un grand C ; à savoir à l’ensemble des éléments se rapportant à la société qu’un peuple, qu’une nation a héritée. Puisse l’année 2022 en être prolixe.

  • Merci infiniment cher David pour ce commentaire qui m'a donné beaucoup de plaisir. Il y a certainement un enseignement que les anciens Germains pensaient objectif dans leur mythologie, elle a beaucoup parlé à toute sorte de gens, y compris donc aux auteurs de comics américains, notamment dans l'entreprise Marvel. Jack Kirby bien sûr y voyait une occasion de raconter d'agréables histoires fantastiques qui se vendraient bien mais il y avait aussi dans ce qu'il dessinait un enseignement moral, nourri sans doute de ses lectures incessantes de la Bible, qu'il rappelait constamment faire. Le fait est que les figures de la mythologie germanique avaient une cohérence avec ses idées morales nourries de la Bible, la sagesse humaine a aussi quelque chose d'universel. Pour Rudolf Steiner il y a surtout un rapport étroit entre Wotan et Bouddha, il a fait remarquer que c'était phonétiquement le même mot, les lettres différentes sont effectivement interchangeables et phonétiquement proches. Les anciens Germains étaient bouddhistes, cela paraît logique. Car Wotan a été assimilé à Mercure, mais Bouddha aussi, ainsi qu'à Hermès, et cela explique non seulement que mercredi soit en français le jour de Mercure et en anglais celui de Wotan, mais même en khmer, au Cambodge, c'est en fait le jour de Bouddha, il y a là une cohérence profonde. Elle reste néanmoins mystérieuse, et peut certainement être mieux ressentie qu'expliquée. Cependant ceux qui rejettent et fulminent contre la mythologie germanique ne sont certainement pas les amis de la sagesse universelle, je ne le crois pas.

Les commentaires sont fermés.